TV : Villas-Boas s'en prend directement à Jaume Roures

TV : Villas-Boas s'en prend directement à Jaume Roures

Photo Icon Sport

Le foot français est dans une impasse, Mediapro refusant d’honorer ses engagements en payant à la Ligue de Football Professionnel le montant initialement prévu au mois d’octobre.

Afin que les clubs passent l’hiver, la Ligue de Football Français négocie actuellement deux prêts bancaires. En parallèle, l’instance a fait savoir aux clubs professionnels par courrier que Mediapro avait été mis en demeure de régler les échéances du 1er et du 5 octobre. « Il reste alors deux possibilités, soit une issue favorable est trouvée avec Mediapro, soit ce n'est pas le cas, et il faudra envisager la reprise du contrat par d'autres opérateurs » a notamment fait savoir Arnaud Rouger, directeur général exécutif de la LFP et bras droit de Vincent Labrune à la tête de l'instance.

En attendant, cette situation absolument inédite ne manque pas de faire réagir. Interrogé à ce sujet en conférence de presse jeudi, l’entraîneur de l’OM André Villas-Boas s’est dit choqué par la tournure des événements. Et l’ancien manager du FC Porto n’épargne personne : Jaume Roures et la Ligue de Football Professionnel en prennent pour leur grade. « Je n'ai jamais entendu de ça de ma vie. Une personne (Roures) parle comme un sauveur et maintenant il n'a pas l'argent, c'est absurde. Moi aussi, je peux rêver d'une maison à Beverly Hills à 20 millions d'euros mais je ne peux pas l'acheter. Donc je ne vais pas faire une proposition pour l'acquérir. C'est la même chose : si tu n'as pas d'argent, tu ne participes pas à l'appel d'offres pour les droits de diffusion du Championnat de France. C'est un scandale ! Je suis surpris que la Ligue ne se soit pas protégée avec des garanties bancaires. C'est surprenant, tu mets clubs dans une situation de faillite économique. C'est un scandale » a lâché André Villas-Boas, qui met tout le monde dans le même sac pour cette histoire peu glorieuse pour le football français une nouvelle fois. Reste maintenant à voir comment ce feuilleton désastreux pour le football français va se terminer…