TV : La LFP à l'attaque, Médiapro bientôt éjecté ?

TV : La LFP à l'attaque, Médiapro bientôt éjecté ?

Photo Icon Sport

Directement mis dans le dur par l’absence de paiement de la deuxième échéance de Médiapro, la Ligue de Football Professionnel et par ricochets les clubs pros français, finalisent un nouveau prêt pour boucler l’automne sur le plan comptable.

Une mesure d’urgence qui ne fait pas oublier le principal problème : faire payer à Médiapro ce qu’il doit. Si l’entreprise sino-espagnole a décidé de saisir le tribunal de commerce de Nanterre pour gagner du temps et permettre à un mandataire de réunir tout le monde autour d’un table, la LFP agit elle aussi de son côté. Selon L’Equipe, elle a mis en demeure le détenteur des droits de payer son dû. Une démarche qui peut permettre d’aboutir à la dénonciation du contrat pour impayé. Autant dire que la Ligue n’a pas envie de négocier et montre sa fermeté par cette décision.

« Nous avons donc fait application du contrat qui nous lie avec Mediapro et les avons mis en demeure de régler les échéances du 1er et 5 octobre, tout en activant la garantie donnée par la société mère du groupe Mediapro », a fait savoir, dans un courrier que le quotidien sportif s’est procuré, Arnaud Rouger, directeur général exécutif de la LFP. En clair, la société mère de Mediapro, à savoir la holding Orient Hontei Capital, va devoir régler la facture rapidement pour couvrir, par la garantie de l’actionnaire, le premier impayé de 172 ME. Si cela ne devait pas être le cas, alors la porte serait ouverte à la rupture du contrat, et donc un nouvel appel d’offres pour distribuer le football français à des diffuseurs capables de payer.