OM : Bustos pour faire oublier Daniel Wass et Pol Lirola ?

OM : Bustos pour faire oublier Daniel Wass et Pol Lirola ?

Parti très fort, le mercato de l’OM connait un petit coup d’arrêt, notamment dans le dossier du recrutement de l’arrière droit.

Pol Lirola n’a toujours pas signé alors que tout Marseille attend l’homme de couloir qui avait brillé en prêt la saison passée. Les négociations avec la Fiorentina se sont compliquées dès lors que Pablo Longoria n’a pas souhaité lever l’option d’achat, préférant discuter pour faire baisser le prix. Cela n’a clairement pas fonctionné, car le club toscan se montre au moins aussi gourmand, et fait payer au président marseillais cette attitude en discutant chaque ligne du contrat. Résultat, l’OM a décidé d’accélérer pour essayer de faire venir Daniel Wass. 

Un bon plan à priori, puisque le latéral danois, qui a déjà connu le championnat de France sous le maillot d’Evian TG au début de sa carrière, n’a plus qu’un an de contrat avec Valence. De plus, il n’est plus titulaire au sein du club Ché, et a envie de rejoindre l’OM dans un projet qui se lance sur de nouvelles bases très prometteuses. Mais les signaux positifs s’arrêtent là, dans ce dossier qui est également en difficulté depuis quelques jours. Pire même, les négociations reculent de manière assez étonnante. Conscient que l’Olympique de Marseille avait besoin de recruter rapidement, et que l’argent ne semblait pas réellement un problème pour le club provençal avec quasiment 10 recrues de signées, Valence a décidé de hausser ses exigences. 

L'énorme écart entre les deux propositions

Là aussi, Pablo Longoria n’a peut-être pas marqué des points en négociant à la hache, puisqu’il a effectué ce lundi une première proposition sous la barre du million d’euros pour faire venir Daniel Wass, annonce La Provence. Une proposition fermement repoussée et jugée insuffisante affirme le média local SuperDeporte, qui laisse entendre que Valence s'est senti humilié par cette offre bien basse. Et surtout, l’OM s’est pris une énorme claque en retour, car le prix du latéral ne serait plus du tout autour de 2 ME, mais plutôt aux abords des 8 ME. Pour un défenseur moins utilisé, de 32 ans, et avec encore une année de contrat, le montant parait fou. Les négociations risquent d’être tendues, même si c’est peut-être également la réponse à l’offre basse de Pablo Longoria, qui a provoqué cette réponse exagérée de Valence. En tout cas, le président phocéen est clairement tombé des nues en lisant les détails de cette contre-proposition. 

De quoi le faire réfléchir et le pousser à travailler une autre piste au poste d’arrière droit ? Cela va finir par arriver car si le mois d’août est encore long, Jorge Sampaoli est en train de bricoler au poste d’arrière droit, utilisant parfois Boubacar Kamara ou Valentin Rongier dans un système hybride que les joueurs ont du mal à assimiler. « C’est un petit peu compliqué pour moi d’occuper ce poste, avec deux positions en une. Quand on défend, je me situe comme un latéral droit et quand on a le ballon, le coach me demande d’être dans l’entrejeu. Ce sont différents repères. Le plus dur c’est dans les transitions, quand on perd la balle, de me repositionner surtout face à des joueurs rapides. C’est nouveau pour moi », a récemment reconnu Valentin Rongier, pour qui il s’agit vraiment d’un bricolage et d’un dépannage en attendant une vraie solution à ce poste. Pour le moment, cela ne vient pas, et l’OM se présente tout de même avec un défaut évident dans sa tactique pour ses futurs adversaires de Ligue 1 en ce mois d’août. 

Bustos en solution de repli ?

Le dossier concernant Wass est donc à l’arrêt, mais Pablo Longoria a probablement déjà une idée derrière la tête. En effet, la presse sud-américaine évoquait récemment un intérêt pour Fabricio Bustos. Un défenseur que Jorge Sampaoli connait bien, puisqu’il l’a eu sous ses ordres quand il était sélectionneur de l’Argentine. Bustos, fidèle à Independiente depuis ses débuts en 2016, est annoncé sur le départ à un an de la fin de son contrat. Palmeiras s’est récemment renseigné à son sujet, mais n’a pas voulu placer les 4 ME demandés par le club argentin pour son transfert. Une sortie de secours qui pourrait convenir à l’OM, même si le club provençal n’a pas réactivé cette piste pour le moment.