OM : Sampaoli refuse de jeter Lirola sous le bus

OM : Sampaoli refuse de jeter Lirola sous le bus

L’OM a manqué une belle occasion de débuter idéalement sa campagne européenne ce jeudi. L'entrée de Pol Lirola interpelle, mais l'Espagnol a reçu le soutien de son entraineur. 

Devant au score et en supériorité numérique, les Marseillais se sont faits égaliser par le Lokomotiv Moscou dans les derniers instants. Le match semblait maitrisé jusqu’alors, mais comme souvent dans ce genre de situation, le problème doit être identifié. Avec plus d’efficacité offensive, l’OM aurait mis fin au suspense, mais en fin de rencontre, quand il fallait tenir le score, l’entrée d’un Pol Lirola toujours aussi offensif n’a pas forcément aidé la défense. Surtout que les trois changements ont débouché sur la mise sur le banc d’un Matteo Guendouzi qui avait rempli son rôle de patron de l’équipe. Au moment d’analyser cette contre-performance, Jorge Sampaoli a été interrogé sur l’entrée de Lirola et son apport défensif discutable. Mais l’entraineur argentin a refusé de jeter son homme de couloir sous le bus. 

Le problème est ailleurs

« Des regrets d’avoir fait rentrer Lirola ?  Non. Pol est rentré à son poste en tant que latéral droit. Il ne faut pas cibler un joueur. On aurait dû marquer avant, on a eu je ne sais pas combien de frappes au but, une possession de plus de 70% et eux n'ont eu qu'une seule frappe hors surface et ils ont marqué. Mais, il fallait marquer avant », a prévenu l’entraineur argentin, pour qui il serait bon de revenir à l’origine du problème, à savoir le manque de réalisme offensif. L’OM n’a en effet marqué qu’un seul but à Moscou, sur pénalty, et peine toujours autant à se distinguer à l’extérieur en Coupe d’Europe. Sur les 17 derniers matchs en déplacement, Marseille n’en a remporté qu’un, pour 6 nuls et 10 défaites. Une tendance qu’il va tout de même falloir redresser sous peine de vivre une campagne européenne compliquée.