OM : Sampaoli, c'est Bielsa, Payet ne s'enflamme pas

OM : Sampaoli, c'est Bielsa, Payet ne s'enflamme pas

L'OM version Jorge Sampaoli a remporté son deuxième match consécutif. Pour Dimtri Payet, les choses sont claires, mais il va falloir sacrément bosser pour éviter des déceptions.

Dimitri Payet le sait mieux que quiconque, à Marseille il faut savoir tout relativiser. Alors qu’il y a deux semaines, la quasi totalité de l’effectif de l’OM, et notamment lui, était vouée aux gémonies par les supporters, la situation s’est radicalement inversée depuis que Jorge Sampaoli s’est installé sur le banc du club phocéen. En l’espace de deux rencontres, l’Olympique de Marseille a réussi à décrocher au finish deux victoires, et cela s’enflamme déjà. Mais pour le joueur réunionnais, remplacé en toute fin de match par Michaël Cuisance, alors que l’OM était encore tenu en échec par Brest, s’il y a clairement du Marcelo Bielsa dans Jorge Sampaoli, ce style de jeu est très exigeant, surtout quand Marseille ne jouera pas contre des formations comme le club breton.

Sampaoli ou Bielsa, l'OM doit tout donner

« On a fait tellement d’efforts contre une équipe qui a joué, car on n’a pas cette fin là si l’équipe ne joue pas, et il faut féliciter Brest pour cela. On voit encore une fois qu’entre Luis Henrique et Michaël Cuisance les remplaçants ont été décisifs comme contre Rennes en milieu de semaine. Ça nous fait 6 points en 2 matchs, c'est très intéressant pour la suite et ça nous permet d’avoir une semaine plutôt tranquille pour se reposer et travailler (…) Comme avec Marcelo Bielsa, on a l'impression que ça peut basculer d'un côté ou de l'autre tellement on donne, tellement on ne calcule pas. Pour l’instant, ça bascule de notre côté, donc on va s’en réjouir, mais il faut travailler car notre première mi-temps n’a pas été comme on le voulait (…) Le coach veut qu’on attaque sans penser à réfléchir si on perd le ballon, ça amène ce genre de match », a confié, sur Canal+, Dimitri Payet, qui a retrouvé le sourire.