OM : S’il y en a un qui croit encore au réveil, c’est bien lui !

OM : S’il y en a un qui croit encore au réveil, c’est bien lui !

Photo Icon Sport

Passé en quelques semaines de vieille gloire du club à un rôle de motivateur omniprésent autour des rencontres, Basile Boli remplit ce nouveau rôle à merveille.

Un peu trop bien presque puisque l’auteur du coup de boule qui a donné le titre européen à l’OM en 1993 voit toujours le bon côté des choses, même quand les choses vont très mal. Pour « Basilou », il suffirait d’une étincelle pour que les joueurs de Michel effectuent une série synonyme de remontée au classement. Et si en effet, contre Saint-Etienne, les Olympiens auraient mérité d’ouvrir le score quand ils étaient à 11 contre 11, l’ensemble demeure tout de même très fragile. Pour Boli, le déclic peut venir du duo d’attaque que le technicien espagnol pourrait être tenté d’aligner prochainement.

« C’est une vraie déception dans la mesure ou l’on avait bien débuté le match sans pour autant concrétiser les occasions. Pour arriver dans les 5 premiers, il faut une vraie révolte des joueurs. Sans une réelle ambition, ça ne peut pas passer. On a un bon groupe mais voir des matches comme OM-ASSE, ça fait mal au cœur. Dans ces moments là, il faut garder son calme, on a deux attaquants de classe exceptionnelle, Michy et Fletcher. Notre nouvelle recrue a eu deux occasions nettes qu’il n’a pas concrétisées par manque de confiance. Je comprends la frustration de tout le monde. Je crois encore à ce soupçon de révolte… J’ai encore envie de croire que les jeunes puissent se réveiller, ils sont à l’OM, ce n’est pas un club comme les autres! Il faut respecter le maillot, aller au delà de ses possibilités. Je suis déçu mais en même temps j’ai encore un peu d’optimisme qui me fait croire qu’ils vont se réveiller », a reconnu l’ancien défenseur central, qui bout intérieurement de voir l’OM en plein milieu de tableau de la Ligue 1 à l’approche de la fin de la saison.