OM : Payet et Tudor s’expliquent en public, c’est chaud

OM : Payet et Tudor s’expliquent en public, c’est chaud

L'ambiance est toujours aussi chaude à l'OM, où Dimitri Payet et Igor Tudor ont chacun réagi après la semaine bouillante et la réunion de conciliation proposée par Pablo Longoria mardi dernier. 

L’explication de texte entre Igor Tudor et les tauliers de l’OM a eu lieu mardi lors d’une réunion qui devenait nécessaire, mais le débriefing avait lieu ce vendredi devant la presse. Ce n’est pas un hasard si Igor Tudor et Dimitri Payet ont pris la parole devant les médias ce vendredi en fin d’après-midi, afin de faire le point sur la situation. Le numéro 10 olympien, qui connait son poids dans le vestiaire et auprès des supporters, n’a pas caché le principal problème actuel. Le plan de jeu de l’entraineur croate ne lui convient pas, et il l’a fait savoir comme rarement un joueur avait osé s’en prendre au système de son coach en exercice. « C'est un jeu qui va à l'encontre de ce qu'on faisait l'an dernier, la possession n'est pas le facteur numéro 1. On veut un jeu plus vertical avec des occasions qui arrivent vite en pressant haut aussi. Depuis deux ans, j'essaye de prendre sur moi-même et de voir différemment les moments difficiles. On a un groupe qui est sain, quand on a un vestiaire comme ça, c'est plus facile à gérer. Moi j'ai mes prestations à gérer, je ne suis pas l'assistance sociale à gérer tous les problèmes du groupe », a prévenu Dimitri Payet, qui tient à faire savoir qu’il n’avait pas demandé cette réunion avec Longoria et Tudor, et qu’il y avait une volonté de déstabiliser le groupe avec les révélations sur les embrouilles lors des entrainements entre Tudor et certains joueurs. 

Le football change et Tudor croit en sa méthode

Dans la foulée, c’est Igor Tudor en personne qui a pris le micro pour assurer que tout allait très bien à l’OM. Pour l’entraineur croate, les différences avec le technicien précédent sont réelles, mais pas de quoi tout remettre en cause. « Il y a une bonne mentalité de la part des joueurs, on a fait une bonne semaine de travail à l’entrainement. Mon style est très différent de l'entraineur précédent. Il faudra du temps pour s'y habituer, j'en suis conscient et les joueurs aussi. Moi j'ai toujours cru que les résultats s'obtiennent dans la fatigue, au prix d'un vrai effort, avec une équipe qui court beaucoup. Le football est en train d'évoluer dans ce sens, on voit que les équipes qui ont plus d'intensité et jouent de manière plus verticale obtiennent plus de résultats. L'exemple c'est le Milan de Pioli, ils ont compris que le football était en train de changer », a livré Igor Tudor, qui ne compte pas changer sa façon de faire et d’entraineur de sitôt.