OM : Payet et les dirigeants s'attaquent à un sujet sensible

OM : Payet et les dirigeants s'attaquent à un sujet sensible

Icon Sport

Les dirigeants et joueurs de l’OM ont décidé de s’attaquer au comportement de leurs propres supporters, et forcément à Marseille, cela peut avoir des répercussions.

En raison des débordements qui avaient eu lieu à Angers en début de saison, le club provençal était sous la menace d’une perte d’un point au championnat. Un sursis qui pourrait bien sauter dans les prochains jours quand la commission de discipline se penchera sur ce qu’il s’est passé lors du Classique face au PSG. Pourtant, le président Pablo Longoria et le capitaine Dimitri Payet avaient pris la parole dans les médias ou sur les réseaux pour prévenir d’éventuels incidents, notamment en ce qui concerne les jets de projectile sur la pelouse. Cela n’a rien changé et Neymar s’est fait copieusement arroser à chaque corner, malgré la pose de filets de protections provisoires et les boucliers des stadiers ou des forces de l’ordre.

Un comportement qui ne passe pas à l’OM, où on a décidé d’entrer en guerre avec les fauteurs de trouble. Payet s'est exprimé à ce sujet dès la fin de la rencontre, sans mâcher ses mots. De son côté, le club marseillais est parti du principe que ceux qui ont commis ces méfaits ne sont pas de véritables supporters du club, bien au contraire, et ils vont donc être poursuivis. 

Pas de point de pénalité pour l'OM

« On a fait des efforts, je pense qu'on est sur la bonne voie. J'aimerais qu'on dissocie la question de l'ambiance des jets de projectiles, qui sont impardonnables, condamnables et qui seront sanctionnés. Ceux qui sont des fauteurs de troubles, on porte plainte contre eux, il n'est pas question qu'il n'y ait pas de sanction. Il faut rappeler que le point avec sursis a été infligé pour un envahissement de terrain à Angers, que nous condamnons. Il faut, pour que le point soit révoqué, que le cas soit similaire. À ma connaissance, dimanche, il n'y a pas eu d'envahissement de terrain, donc pour moi, il n'y a pas de débat », a livré sur RTL Jacques Cardoze, persuadé que l’OM ne risque pas de perdre un point au classement sachant que les faits reprochés sont différents de ceux pour lesquels le club a déjà été sanctionné. En tout cas, les dirigeants marseillais n’ont plus envie de laisser passer les comportements inappropriés, et ils le font bien savoir à leurs supporters.