OM : Mission réussie, Radonjic part en prêt

OM : Mission réussie, Radonjic part en prêt

Icon Sport

Absent du groupe de l’Olympique de Marseille pour affronter l’OGC Nice dimanche soir, Nemanja Radonjic a une bonne excuse. Puisqu’il vient de finaliser son départ à l’étranger.

Recruté contre un chèque de 12 millions d’euros en provenance de l’Etoile Rouge de Belgrade en 2018, Nemanja Radonjic n’a jamais réussi à faire son trou sous le maillot phocéen. Parfois très bon, avec des éclairs de génie qui ont fait gagner des points à l’OM ces dernières saisons, parfois très mauvais aussi, quand il s’entête à jouer trop personnel, l'international serbe reste un peu une énigme. Prêté en deuxième partie de saison dernière au Hertha Berlin, le joueur de 25 ans n’avait qu’une envie lors de ce mercato estival : refaire ses valises pour quitter Marseille. Et Radonjic aura bien gain de cause. Puisque son entrée en jeu en fin de match contre Bordeaux dimanche dernier restera sa dernière apparition sous le maillot olympien cette saison.

Radonjic prêté à Benfica

En effet, ce samedi soir, l’ailier gauche a trouvé son futur club. Alors que son avenir semblait se dessiner du côté de Berlin, où son prêt était en passe d’être renouvelé par les dirigeants du club de Bundesliga, Radonjic va finalement prendre la direction du Portugal. D’après les informations de RMC, le Serbe « va s'envoler pour Lisbonne, et probablement signer à Benfica dans le cadre d'un prêt avec option d'achat ». Séduit par l’offensive finale du club de la Liga Portugal Bwin, Radonjic va donc découvrir un nouveau pays après avoir joué en Roumanie, en Italie, en Serbie, en France et en Allemagne. Ce nouveau départ ne sera pas en tout cas pas le seul en cette fin de mercato à l’OM. Vu qu’un élément comme Duje Caleta-Car, lui aussi absent du groupe pour Nice, pour des « raisons familiales » par contre, est également en partance pour l’étranger. Histoire de compenser toutes ces futures pertes, Pablo Longoria va maintenant chercher à recruter les quatre ou cinq joueurs réclamés par Jorge Sampaoli, et ce avant le 31 août.