OM : Deux départs, quatre arrivées, la folle fin de règne de Labrune ?

OM : Deux départs, quatre arrivées, la folle fin de règne de Labrune ?

Photo Icon Sport

C’est ce lundi que Vincent Labrune rendra officiellement son tablier de président de l’Olympique de Marseille, à l’issue de la première réunion du nouveau conseil de surveillance du club olympien, désigné ce jeudi.

Autant dire que cette fois-ci, on rentre bien dans le concret pour la nouvelle organisation de l’OM, qui va se retrouver devant un véritable chantier, avec comme premier objectif de présenter une équipe qui tienne la route pour le début de saison. Mais on ne pourra pas reprocher à Labrune d’avoir déposé les armes avant l’heure, puisque malgré les très faibles moyens économiques à sa disposition, il continue de s’activer pour boucler une partie du mercato. Six opérations pourraient être finalisées d’ici à son départ.

Georges-Kevin Nkoudou est tout proche de rejoindre Tottenham, quelques formalités restant à conclure mais l’accord est total pour un transfert de 13 ME, qui se conclura dans les prochains jours. Un autre départ moins attendu pourrait aussi avoir lieu, puisque selon La Provence, la Fiorentina pourrait formaliser une offre capable de convaincre l’OM de lui lâcher Karim Rekik, qui n’a pas convaincu pour sa première saison au club, malgré une grosse réputation et 5 ME déboursés pour le faire venir.

Des négociations remises en cause lundi ?

Sur le plan des arrivées, le dossier forcément le plus attendu, les joueurs sont connus, mais la finalisation tarde à s’effectuer. Cela discute toujours sur les salaires en ce qui concerne Bafetimbi Gomis et Jordan Veretout, qui seraient prêtés par Swansea et Aston Villa. Pour Gomis, considéré comme la priorité des priorités pour Franck Passi, l’OM ne veut pas prendre en compte plus de 50 % de ses revenus, qui sont de 5 ME par an, et le club gallois trouve la pilule grosse à avaler. Le retour en prêt de Javier Manquillo suit aussi son cours, et l’Atlético n’aurait rien contre, ce qui laisse une belle possibilité de récupérer l’Espagnol. Toutefois, le joueur pourrait être un peu effrayé par la situation actuelle, sans Coupe d’Europe et avec un effectif pour le moment très modeste. Enfin, pour Carlos Sanchez, ce n’est pas le montant de son transfert mais le salaire qui pose problème, le Colombien devant faire une croix sur les émoluments de type « Premier League », et cela a encore un peu de mal à passer. Des dossiers bien avancés mais pas finalisés, et qu’il faut conclure avant lundi. Ensuite, avec le changement total de direction, il n’est pas certain que les négociations et les discussions se poursuivent dans la même lignée. Donc si Vincent Labrune veut faire des derniers « cadeaux » d’adieux à l’OM, c’est le moment ou jamais.