OM : Anigo en garde à vue, de grands noms du banditisme concernés

OM : Anigo en garde à vue, de grands noms du banditisme concernés

Photo Icon Sport

Ancien joueur, entraineur et directeur sportif de l’Olympique de Marseille, José Anigo s’est présenté ce jeudi au commissariat de Marseille après sa convocation par la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire.

Celui qui opère désormais comme recruteur de Nottingham Forest est arrivé spécialement d’Angleterre pour répondre à cette convocation, révèle La Provence. Cette affaire tourne autour de la signature du jeune marseillais Isaac Lihadji, formé à l’OM et qui a décidé cet été de rejoindre Lille sans avoir signé professionnel dans le club olympien. L’argent généré, avec notamment les indemnités et les primes, a visiblement mis le monde du grand banditisme sur le coup, puisque ce lundi, la Police Judiciaire avait arrêté 21 suspects dont deux membres importants du banditisme marseillais : Michel Campanella et Jean-Luc Barresi.

Un conflit de taille donc, et qui a débouché sur la convocation de José Anigo, placé en garde à vue ce jeudi. L’ancien membre de l’OM est suspecté de « participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre un crime » et « extorsions en bande organisée », selon le quotidien régional. Malgré son départ loin de Marseille, avec des passages en Grèce et en Tunisie avant d’atterrir en Angleterre, José Anigo a gardé de nombreux contacts sur Marseille, et son influence auprès des jeunes joueurs a souvent été évoquée, L’Equipe ayant souligné en décembre 2019 qu’il cherchait à récupérer les jeunes du centre de formation de l’OM avant que ces derniers ne signent professionnel, ce qui avait le don d’inquiéter les dirigeants marseillais. Pour le moment, José Anigo a en tout cas d’autres préoccupations avec cette garde à vue.