Mbappé : Deschamps s’est bien fait marcher dessus par le PSG

Mbappé : Deschamps s’est bien fait marcher dessus par le PSG

Didier Deschamps a libéré Kylian Mbappé de ses obligations en équipe de France. L'attaquant français rentre se soigner au PSG, pour une blessure au mollet qui devait très vite guérir. 

Dès jeudi soir, Kylian Mbappé a posté une photo de lui dans un jet privé, qui l’emmenait de Strasbourg à Paris, avec un signe de la main pour montrer que tout allait bien. Mais en réalité, l’attaquant du PSG est bien blessé, et a du quitter le rassemblement de l’équipe de France après le match face à la Bosnie. Une rencontre au cours de laquelle il avait multiplié les accélérations, jusqu’à se plaindre d’une douleur au mollet après le match. Les examens pratiqués jeudi n’ont rien révélé, mais cette situation a provoqué de la tension entre le PSG et l’équipe de France.

Mbappé devait jouer contre la Finlande

Au départ, Didier Deschamps devait conserver l’attaquant parisien dans son groupe, et aviser samedi en Ukraine pour savoir si son joueur était apte pour ce match important des éliminatoires. Mais dès que le staff médical a informé le PSG du problème physique de Mbappé, le club parisien a mis une grosse pression sur les Bleus afin de récupérer son prodige, et éviter que la blessure ne s’aggrave. En septembre 2020, cela avait déjà chauffé entre les deux parties, toujours au sujet de l’utilisation jugée abusive de Kylian Mbappé aux yeux de Leonardo. 

« Après des échanges qui ont duré une bonne partie de l’après-midi, Didier Deschamps a donc accédé à la demande des responsables du club de la capitale de rapatrier leur joueur vedette à Paris. Une manière pour le sélectionneur de privilégier la santé de son attaquant, d’écouter la parole de son joueur et, au passage, de soigner ses relations avec le meilleur club français », explique ainsi Le Parisien, alors qu’il a été confirmé que Didier Deschamps, qui savait Mbappé incertain pour l’Ukraine, comptait sur lui pour le dernier match des Bleus face à la Finlande, mardi soir à Lyon. Il n’en sera rien, alors que la blessure de l’ancien monégasque n’inquiétait pas le staff médical tricolore encore ce jeudi.