Les notes de Biélorussie-France : Giroud paye l'addition

Les notes de Biélorussie-France : Giroud paye l'addition

Photo Icon Sport

Mandanda 5,5 : Quasiment impossible de noter le portier de Crystal Palace, qui n’a rien eu à faire si ce n’est une sortie sur une passe en retrait trop molle de Kurzawa. Quelques ballons interceptés, et un bon jeu au pied.

Sidibé 4,5 : Débuts très timides comme contre l’Italie, avec peu de ballons, peu d’initiative, et quelques difficultés sur son côté. Plus en vue en fin de match, même si ses centres ont rarement franchi le premier poteau.

Varane 7 : Impeccable dans la lecture des trajectoires, il relance parfaitement et s’entend bien avec son compère. Un bon tacle en fin de match pour éviter une situation délicate.

Koscielny 7 : Sur la lancée de l’Euro, grosse présence physique face à un 9 qui jouait dur. Il a intercepté et relancé souvent balle au pied, avec également des automatismes et une belle complémentaire avec Varane.

Kurzawa 5,5 : Très en vue en début de match, il n’a pas spécialement brillé par son entente avec Martial, les deux joueurs se marchant sur les pieds pour prendre le couloir. Plus à l’aise avec Payet, même si c’est à ce moment qu’il a manqué de tranchant, et a trop joué en retrait.

Kanté 6,5 : Enorme à la récupération, il passe devant à chaque fois, et semble écoeurer ses adversaires. Moins inspiré dans l’utilisation du ballon, il a néanmoins permis aux bleus de rester dans le camp adverse pendant la deuxième période.

Pogba 6 : Il avait clairement la responsabilité du jeu et cela a plutôt fonctionné en dehors des derniers gestes. Des enchainements de classe, un jeu plus rapidement distribué que par le passé, mais aussi quelques orientations moins bien senties. A tenté sa chance dans différents domaines, sans réussite.

Sissoko 4,5 : C’est un joueur qui, avec son incroyable puissance, a besoin d’être au top de sa forme pour apporter. Face à un adversaire qui jouait resserré derrière, cela ne lui convenait pas, même s’il aurait pu être décisif sur un ou deux débordements.

Griezmann 5,5 : A eu du mal à se situer en première période, mais ensuite, plus proche de Giroud, il a été dans tous les bons coups. Manque de précision inhabituel à la finition, à l’image de ce tir qui termine petit filet alors qu’il était bien placé. Une talonnade géniale pour Giroud qui aurait mérite de se transformer en passe décisive.

Martial 5 : Gros début de match, avec de la provocation et du ballon porté vers l’avant. Mais ses tentatives individuelles ne sont pas souvent passées, et il n’a pas apporté d’occasions nettes. Cela laisse toujours un peu sur la faim.

Giroud 4 : Paradoxalement, avec quatre ou cinq joueurs très offensifs, il a semblé bien seul dans la surface en première période. Beaucoup de duels, de combat, de repli défensif, il ne rechigne pas à la tâche. Mais il a eu deux-trois belles occasions pour zéro but, et cela fait mal.