La troisième dose de « seum », la Belgique en a marre

La troisième dose de « seum », la Belgique en a marre

La génération dorée du football belge, qui comprend des joueurs évoluant dans les meilleurs championnats comme Eden Hazard, Kevin De Bruyne ou Romelu Lukaku, n’arrive toujours pas à aller jusqu’au bout d’une grande compétition.

La défaite en demi-finale de la Ligue des Nations dans un scénario qui fait très mal puisque les Diables Rouges menaient 2-0 à la pause face à la France avant de s’incliner 3-2, a mis le moral à zéro d’un pays tout entier. Les joueurs ont du mal à accepter le fait d’être toujours 1er au classement FIFA depuis des années, et de courir toujours derrière un trophée de prestige. 

Des buts cadeaux ??

Une lassitude qui se ressent jusque dans les propos de Thibaut Courtois après la défaite face à la France. Le gardien a reconnu que son équipe n’avait pas su gérer la rencontre face aux Bleus, alors que l’avantage au score aurait du permettre d’aborder plus sereinement la suite des choses. « On a bien joué en première mi-temps, notamment au niveau de la possession. En deuxième mi-temps, ils ont pressé un peu plus haut. On n’est pas restés calmes avec le ballon. On a donné des buts cadeaux. C’est dommage. Je n’ai pas revu les buts. Mais sur le premier, face à des joueurs comme ça c’est normal qu’ils aient la classe pour faire ça dans la surface. Pour le deuxième but, c’est dommage ce penalty. On savait que 2-0 ce ne serait pas assez face à la France », a livré avec une pointe d’amertume celui qui avait été raillé pour son « seum » après la défaite en demi-finale face à la France à la Coupe du monde 2018. 

Mais en plus de devoir digérer cette défaite, les Belges vont aussi devoir se préparer à jouer un dernier match pour du beurre. En effet, le règlement prévoit une rencontre pour la troisième place face au perdant de l’autre demi-finale, donc face à l’Italie. Un match qui aura lieu dimanche après-midi, et qui n’intéresse pas du tout Thibaut Courtois. « Le match de dimanche face à l’Italie ne sert à rien. Être 3e en Ligue des nations, ça ne sert à rien. Je ne sais pas pourquoi on joue ce match », a balancé le gardien du Real Madrid, totalement excédé et qui n’a pas envie de se projeter sur une autre rencontre. 

Le match que la Belgique ne veut pas jouer

Un énervement qui peut se comprendre, être 3e de la Ligue des Nations n’étant en effet marqué sur aucun palmarès, et personne ne se souvient de celui qui a terminé troisième de l’édition précédente. En revanche, les organisateurs et les sélectionneurs apprécient de pouvoir faire un deuxième match pendant cette trêve internationale, histoire aussi de pouvoir voir d’autres joueurs et de faire tourner leur effectif. Gageons qu’il y a des chances que, sous le coup de la déception, plusieurs Diables Rouges fassent comprendre à Roberto Martinez qu’ils préfèrent se reposer plutôt que d’affronter l’Italie dans un match pour rien. Les remplaçants auront la part belle à cette occasion, surtout que la Nazionale, championne d’Europe en titre, en s’attendait pas non plus à devoir disputer cette petite finale. En tout cas, du côté de la France, aucun doute est possible, le « seum » belge est à son paroxysme. « C’est très important pour avoir un triple seum », « Si si pour avoir un trophée Trophée des 3èmes », « France Belgique c’est comme les vaccins covid , ils avaient pas eu leur 3 eme dose de seum . C’est chose faite », a forcément été taquiné Thibaut Courtois, qui a plutôt envie de se concentrer sur la saison du Real Madrid désormais.