France : Un plan anti-Cristiano Ronaldo ? Inutile d'y croire

France : Un plan anti-Cristiano Ronaldo ? Inutile d'y croire

Photo Icon Sport

Dimanche soir en finale de l’Euro 2016, Cristiano Ronaldo sera l’homme à suivre du côté portugais. Mais l’équipe de France ne souhaite pas résumer ce match à un duel contre CR7.

Depuis sa qualification en finale de son Euro 2016, jeudi contre l’Allemagne (2-0), le groupe France s’est tourné vers le premier grand rendez-vous de son histoire. Mais pour aller jusqu’au bout en remportant un troisième championnat d’Europe après 1984 et 2000, les Bleus devront battre un solide collectif portugais, mené par sa star Cristiano Ronaldo, auteur de 3 buts et de 3 passes décisives.

Un joueur qui n’a plus d’inconnues d’après Bacary Sagna. « Je n’ai pas besoin de faire l’éloge de Cristiano Ronaldo. Tout le monde le connaît, tout le monde sait qu’il est là-haut. Il fait partie des meilleurs joueurs au monde, si ce n’est le meilleur au monde. Il faut lui laisser le moins d’espace possible, être le plus près possible. C’est un joueur exceptionnel », a déclaré le défenseur tricolore en conférence de presse d’avant-match.

« Limiter son influence serait déjà une bonne chose »

Même s’il est connu de tous, personne n’arrive encore à trouver la parade pour contrer CR7. Et ça Didier Deschamps en a bien conscience... « Un plan anti-Ronaldo ? S’il y en avait un, quelqu’un l’aurait déjà trouvé. Mais personne n’y est arrivé. C’est un très grand joueur, très athlétique dans le jeu aérien notamment. Il ne va pas seulement haut, il y reste assez longtemps. Son physique lui permet. Le neutraliser serait parfait, mais être attentif et limiter son influence serait déjà une bonne chose », a avoué le sélectionneur de l’équipe de France.

« Mais il n’y a pas que Cristiano Ronaldo qui est dangereux sur coups de pied arrêtés, ils ont de grands gabarits et de bons frappeurs. On a progressé sur les coups de pied arrêtés, mais demain ça se jouera sur des détails. Il faudra être déterminé et agressif dans ce domaine-là », a avoué Hugo Lloris, qui rappelle aussi que la finale ne se jouera pas que contre Cristiano Ronaldo, mais contre une équipe de 11 joueurs.