France : Riolo attaque Deschamps et Pogba après le nul des Bleus

France : Riolo attaque Deschamps et Pogba après le nul des Bleus

Photo Icon Sport

Le triste nul obtenu, ou plutôt concédé, par la France en Biélorussie rappelle que les 15 mois pour aller chercher le billet pour la Coupe du monde en Russie ne seront pas une balade de santé.

Surtout que ces premiers points perdus démontrent combien la France a encore du mal à faire le jeu, à aligner des joueurs offensifs en masse et se mettre à l’abri quand elle rencontre des formations hargneuses et défensives. Un premier aspect souligné par Daniel Riolo sur l’analyse de cette rencontre, tandis que le consultant de RMC évoque aussi, comme deuxième raison principale, le fait que Paul Pogba n’apporte pas la lumière au jeu de l’équipe de France, ce qui ne colle pas avec son statut de superstar du football.

« Pour ce premier match des qualif’, Deschamps propose donc le 4-2-3-1 de l’Euro. Mais c’est Martial qui débute, là où Payet était alors titulaire. Le sélectionneur opte pour l’état de forme du moment. Sans surprise, le jeu penche à gauche et si le duo de « gauche » touche beaucoup le ballon, le jeu produit n’est pas très emballant. Globalement, c’est d’ailleurs assez pauvre. On le sait, le style Deschamps, c’est de contrer et d’être solide d’abord. Mais comme l’adversaire pense surtout à défendre, c’est une rencontre plutôt fermée. A défaut de déployer un jeu construit, les Bleus poussent. Normalement, ça doit finir par passer. Avec Deschamps, ça passe toujours, non ? Quand on propose aussi peu de jeu, si ce n’est par instant un pressing, on ne se met pas à l’abri de ce genre de match.

Pourquoi les Bleus n’ont pas débuté comme ils ont fini ? Pourquoi six défensifs au départ ? Ça fait peur à ce point la Biélorussie ? Contre la Roumanie, l’Albanie à l’Euro, c’était passé en prenant le match dans ce sens, certes. Mais on n'a pas le droit de ne pas aimer ce style ? Que doit-on penser du match de Pogba, le cador annoncé des Bleus ? On va dire que je m’obstine. Il ne faut pas être exigeant avec les cracks ? Avec Deschamps, ça passe ou pas. L’ennui, lui, ne passe jamais… », a expliqué Daniel Riolo, pour qui Didier Deschamps peut esquiver les critiques quand son équipe gagne en jouant mal, mais ce n’est pas toujours le cas.