France : Les Bleus aussi en avaient marre de l’affaire Benzema

France : Les Bleus aussi en avaient marre de l’affaire Benzema

Photo Icon Sport

C’est un choix fort qu’a effectué ce mercredi la Fédération Française de Football en annonçant que Karim Benzema ne sera pas retenu avec l’équipe de France pour l’Euro 2016.

Le critère sportif est passé au second plan par rapport à l’unité du groupe, comme l’a fait savoir l’instance fédérale dans son communiqué. Au lendemain de cette annonce qui ne pouvait de toute façon, dans un sens comme dans l’autre, faire l’unanimité, Noël Le Graët est revenu sur cette décision difficile à prendre, mais qui devenait selon lui inévitable. Car la présence de l’attaquant madrilène aurait rendu l’Euro invivable pour les Tricolores, déjà fatigués du feuilleton extra-sportif autour de Karim Benzema selon le président de la FFF.

« Didier Deschamps et moi avons discuté longuement depuis quelques jours. Très longuement la semaine passée et même encore hier (mercredi). Sur l’aspect sportif, Karim est un joueur de valeur mondiale. Il a largement sa place dans un groupe. Mais l’équipe de France a bien joué lors des deux derniers matches. Didier et moi, nous n’avons pas souhaité que cette affaire continue d’alimenter les médias. On voulait donc mettre un point final à cette affaire. Je suis très contrarié car j’aime beaucoup ce joueur. Mais je crois que c’est une décision sage. Un groupe, c’est fragile. Voir Benzema tous les jours dans l’actualité, il y a une certaine lassitude du coach, des autres joueurs et même du président de la Fédération. Il fallait mettre un point final à cette petite affaire ou cette grosse affaire, tout dépend de la façon dont on l’interprète. Il fallait le faire avant la liste du 12 mai car il y aura de quoi parler de foot dans les prochaines semaines. C’est prioritaire pour Didier. On a agi dans l’intérêt de l’équipe de France », a expliqué le président de la FFF sur les ondes de RMC. Pas sûr toutefois que cela suffise à faire disparaître le nom de Karim Benzema de l’actualité, avant, pendant et après l’Euro.