FFF : Marion Bartoli reprend Le Graët de volée !

FFF : Marion Bartoli reprend Le Graët de volée !

Une semaine après avoir créé un énorme buzz ayant provoqué la mise en retrait de Noël Le Graët à la tête de la FFF, Marion Bartoli s’est défendue par rapport à l'attaque ciblée suivant l’interview du boss du foot français.

Même si sa volonté première n’était pas vraiment celle-là au moment où elle a décidé de poser des questions à Noël Le Graët en direct dans son émission Bartoli Time dimanche dernier, Marion Bartoli a quand même provoqué un raz-de-marée au sein du football français. Vu que dans la foulée de sa prise de position pour le moins étonnante sur Zinédine Zidane et suite aux plaintes de tous les Français, y compris Kylian Mbappé, Noël Le Graët a été mis de côté à la Fédé. Face à l’ampleur de la polémique, le président de la FFF avait alors tenté de se défendre en montrant RMC du doigt après l’interview : « J’ai accordé un entretien à RMC que je n’aurais pas dû accorder, car il cherchait la polémique en opposant Didier à Zinédine Zidane, deux monuments du football français ». Une attaque contrée par l'ancienne joueuse de tennis.

« C’est lui qui s'est totalement emporté »

« Je ne suis pas là pour créer un buzz ou une polémique. En aucun cas RMC ou Bartoli Time n'ont tenté de piéger Noël Le Graët. Je l'ai appelé moi-même sur son téléphone à 18h, pour lui demander s'il pouvait intervenir. Il m'a répondu qu'il était disponible 1h30 plus tard. Là, il me rappelle sur mon téléphone privé, je décroche alors que je suis à l'antenne. Il est parfaitement au courant qu'on va le passer à l'antenne, il est parfaitement au courant de la raison pour laquelle on l'appelle au départ, à savoir la prolongation de Didier Deschamps. Moi j'étais pour. Il savait très bien que le nom de Zinedine Zidane allait forcément ressortir. Ce n'est pas la première interview qu'il fait au sujet de Didier Deschamps, ce n'est pas la première fois qu'on lui pose la question au sujet de Zidane. Mais c'est lui qui s'est totalement emporté, ces propos n'engagent évidemment que lui. Je l'ai laissé dérouler son argumentaire. Je n'ai pas désiré partir contre lui ou monter au créneau. Ses propos m'ont bien évidemment choqués énormément parce que j'ai un respect immense pour Zidane, ce qu'il a fait en tant que joueur et entraîneur. En aucun cas, je ne me sens complaisante et en aucun cas on a tenté de le piéger », a lancé la présentatrice de RMC, qui estime donc que Le Graët s’est lui-même tiré une balle dans le pied en s’en prenant à la légende Zidane.