FFF : Daniel Riolo sort déjà les dossiers sur Philippe Diallo

FFF : Daniel Riolo sort déjà les dossiers sur Philippe Diallo

Pas d'état de grâce pour le président de la FFF par interim, puisque Daniel Riolo lui tire déjà dans les pattes à peine a-t-il succédé à Noël Le Graët. 

La Fédération Française de Football a changé de tête. Exit Noël Le Graët, qui a été mis sur la touche en attendant le verdict de l’audit demandé par le Ministère des Sports, et place à Philippe Diallo, président par intérim après avoir oeuvré pendant des années dans les coulisses. Avec ce nouveau dirigeant mis sur le devant de la scène, la 3F devrait en tout cas s’épargner des scandales ou autres dérapages, ce n’étant pas le genre de ce diplômé de Sciences Po Paris de 62 ans, dans les instances depuis des décennies puisqu’il était entré à l’UCPF en 1992. Si cette nomination n’était pas prévue pour lui, elle pourrait néanmoins perdurer dans les mois à venir si les sanctions à l’encontre de Noël Le Graët venaient à tomber. 

Diallo impliqué dans un plan social coûteux ?

Une mise en avant qui lui vaut déjà une attaque de la part de Daniel Riolo, qui a des dossiers sur Philippe Diallo, notamment pour son implication dans le plan social de la Fédé. « Il a parlé devant les salariés avec des belles intentions. Il est aussi revenu sur un épisode douloureux qui a marqué les salariés de la FFF ces dernières années, c’est le fameux plan social, qui a entraîné le licenciement de 18 salariés. Il n’était pas obligé de le faire, mais il a tout de même dit : ‘Je suis désolé de ce qui s’est passé, mais en gros moi je n’y suis pour rien’. Ah bon ? Philippe Diallo n’y est pour rien ? Il se trouve que c’est lui qui l’a validé. A ce moment-là Le Graët était un peu malade et Hardouin la seule vraie boss, il fallait faire soit disant des économies. Mais ce plan social a coûté 2 millions d’euros », a balancé Daniel Riolo, qui estime visiblement qu’il faut se méfier des propos tenus par Philippe Diallo. Une attaque d’entrée de jeu qui ne va pas aider la Fédération à se remettre des évènements de ces derniers jours. De toute façon, cela devrait continuer à être agité pendant tout le mois de janvier, en attendant les résultats de l’enquête du Ministère des Sports, diligentée notamment sur les agissements de Noël Le Graët.