Euro 2022 : L'ogre allemand, Wendie Renard est pressée de le manger

Euro 2022 : L'ogre allemand, Wendie Renard est pressée de le manger

Icon Sport

Mercredi soir, l'Equipe de France disputera une demi-finale tant attendue à l'Euro face à l'Allemagne. Les Françaises et leur capitaine Wendie Renard sont bien décidées à connaître leur première finale même si les Allemandes sont leurs bêtes noires.

C'est une affiche qui parle à tous les amateurs de football en France. Un France-Allemagne, c'est une opposition à part convoquant les fantômes du passé, y compris extérieurs au domaine du ballon rond. Tout le monde se souvient de Séville 1982 qui avait permis aux Bleus de Platini de se décomplexer face à la grande Mannschaft. 40 ans plus tard, leurs homologues féminines tenteront d'en faire de même mais avec le succès au bout du compte. Mercredi soir, les deux sélections se retrouvent en demi-finale de l'Euro anglais avec une place en finale en jeu. 

France-Allemagne, un match que Renard aime et veut gagner

Si les Allemandes, huit fois championnes d'Europe, sont des habituées de ce stade de la compétition, c'est un évènement pour les Françaises qui n'avaient jamais été aussi loin dans un Euro. Leur tâche ne s'annonce pas facile d'autant que l'Allemagne ne leur réussit pas trop. Elles n'ont gagné que cinq de leurs 20 confrontations face à l'Allemagne, dernière équipe européenne à avoir battu l'Equipe de France. Toutefois, la capitaine des Bleues et de l'OL Wendie Renard n'a montré aucune crainte en conférence de presse. Seule son excitation était visible avant ce grand rendez-vous.

« Cela va être un combat. C’est une grande nation et cela va se jouer à l’efficacité. Il ne faut rien changer. C’est sûr que c’est une grande nation et on a souvent parlé de la supériorité allemande par le passé. Après, il n'y a pas de complexe à avoir. Cela va être difficile, cela va être un combat. Il faudra jouer avec nos qualités mais je pense aussi qu'elles ne sont pas contentes de nous jouer. [...] A nous d’être ensemble, déterminées et il faut régler les deux ou trois choses qui n’ont pas été. France-Allemagne c'est un gros match et c’est tout ce que l’on aime. Il faudra être au rendez-vous et être costaud », a t-elle indiqué. L'octuple championne d'Europe avec l'OL connaît ces gros matches plus que tout autre joueuse. Elle sait aussi que, mercredi, l'Equipe de France peut écrire la plus belle page de son histoire.