EdF : Zidane va pleurer, Le Graët vote Deschamps

EdF : Zidane va pleurer, Le Graët vote Deschamps

Icon Sport

Priorité du PSG pour succéder à Mauricio Pochettino cet été, Zinedine Zidane a refusé le poste, lui qui vise le banc de l’Equipe de France.

Dans les colonnes de L’Equipe, Zinedine Zidane n’a pas fermé la porte au Paris Saint-Germain pour les années à venir. En revanche, la priorité de l’ancien entraîneur du Real Madrid à court terme est de prendre la succession de Didier Deschamps. Le départ de « DD » est probable à la fin de l’année, après la Coupe du monde 2022 au Qatar. Mais tout dépend du président Noël Le Graët, lequel entretient une relation très forte avec Didier Deschamps. Mais alors que la majorité des supporters tricolores rêve de voir Zinedine Zidane s’asseoir sur le banc de l’Equipe de France, Noël Le Graët a glacé l’ambiance dans une interview accordée à Europe 1. En effet, le patron de la Fédération Française de Football a ouvert la porte à une prolongation de l’aventure de Didier Deschamps, notamment en cas de sacre à la Coupe du monde au Qatar.

Le Graët n'exclut pas de garder Deschamps 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par zidane (@zidane)

« Après la Coupe du monde, qui sait ? Si on la gagne, pourquoi voulez-vous changer ? Si on fait une très mauvaise Coupe du monde, il y aura beaucoup de changements » a indiqué Noël Le Graët, ne se fermant aucune porte mais qui n’exclut donc pas de continuer avec Didier Deschamps dans le cas où les résultats de la France lors de la Coupe du monde seraient excellents. Dans les colonnes de L’Equipe ce jeudi, Zinedine Zidane a lui fait part de son envie d’entraîner l’Equipe de France sans ambiguïté possible. « J’en ai envie, bien sûr. Je le serai, je l’espère, un jour. Quand ? Ça ne dépend pas de moi. Mais j’ai envie de boucler la boucle avec l’équipe de France. J’ai connu cette équipe de France en tant que joueur. Et c’est la plus belle des choses qui me soient arrivées ! Mais vraiment ! C’est le summum. Et donc, comme j’ai vécu ça et qu’aujourd’hui je suis entraîneur, l’équipe de France est bien ancrée dans ma tête » a lancé Zinedine Zidane, dont l’envie de devenir sélectionneur des Bleus est très présente. Tout dépend maintenant d’un homme : Noël Le Graët.