EdF : « Une bande de faux-culs », Larqué détruit Le Graët

EdF : « Une bande de faux-culs », Larqué détruit Le Graët

Icon Sport

En ne défendant pas corps et âme les salariés de la Fédération Française de Football à propos de l’hymne de Youssoupha, Noël Le Graët s’est attiré les foudres de tous les acteurs du foot tricolore.

La FFF pensait bien faire en dévoilant l’hymne des Bleus en marge de la divulgation de la liste des 26 de Didier Deschamps pour l’Euro 2021. Mais au final, la chanson de Youssoupha a fait un tollé. Pas à cause des supporters de l’équipe de France, mais plutôt au sein de la classe politique. Face à ce bad-buzz, Noël Le Graët a donc rejeté la faute sur certains membres de la Fédération : « Ce sont nos jeunes salariés du service commercial qui ont eu cette idée pour accompagner le dévoilement de la liste des 26 Bleus. Personnellement, je l'ai découvert. Certains aiment le rap, d'autres moins. Youssoupha est un bon rappeur qui, comme d'autres, a pu avoir des paroles déplacées. Je crois que nous n'aurions pas dû le faire et laisser la liste être divulguée comme d'habitude, sans communication. Ce morceau ne méritait pas autant de commentaires, c'est de la politique ». Une attaque pas du tout au goût de Jean-Michel Larqué.

« Mais quelle lâcheté »

« C'est minable ! C'est quand même une bande de faux-culs de toute première qualité, Noël Le Graët et sa bande. Ils te disent que ce n'est pas l'hymne des Bleus, mais depuis quand il y a-t-il eu une chanson sortie pour l'annonce des 26 ou des 23 ? Le pire, c'est le manque de courage de ce pauvre Noël Le Graët, c'est épouvantable. On le savait machiavélique, manipulateur, opportuniste... Je m'en suis rendu compte, j'ai été un pro-Le Graët. Mais là, il atteint des sommets. Ou plutôt des bas-fonds. Il est dans la fange la plus complète. Il accuse, lui, des jeunes salariés... Mais quelle lâcheté. Comment peut-on être pleutre à ce point ? Je pense qu'il ne maîtrise plus rien et qu'il a perdu toute lucidité », a lancé le consultant de RMC. Dans son pamphlet, Larqué a aussi demandé à Le Graët de se taire, surtout qu’il a lancé un plan social de licenciements au sein de sa FFF...