EdF : Tolisso signe à l’OL et interpelle Deschamps

EdF : Tolisso signe à l’OL et interpelle Deschamps

Icon Sport

De retour à l'OL, Corentin Tolisso affiche ses ambitions pour les années à venir. Et celle rapide de retrouver l'équipe de France pour le Mondial au Qatar. 

L’Olympique Lyonnais gâte ses supporters en ce temps de mercato, et ce n’est pas si souvent. Après le retour d’Alexandre Lacazette, c’est celui de Corentin Tolisso qui a envoyé des ondes positives aux fans lyonnais. Après cinq ans au Bayern Munich, un palmarès désormais bien rempli, le milieu de terrain encore jeune (27 ans) a décidé de relancer une carrière marquée par les blessures ces dernières années. Un choix porté par le coeur plus que la raison, puisque Tolisso se dit qu’à l’OL, il pourra retrouver son niveau avec la confiance du club. Sans forcément prendre son temps, car dans son allocution à la presse, le joueur lyonnais a indiqué qu’il avait bien l’intention de rattraper son retard et de défendre son titre de champion du monde au Qatar avec les Bleus. Didier Deschamps est prévenu. 

La visite médicale est ok, il l'assure

« Je suis très fier et content de revenir à l’OL. Le projet m’a séduit. C’est quelque chose de bien pour moi aussi sur un plan personnel. J’espère qu’on va faire de grandes choses. Je pense avoir gagné en maturité au Bayern. J'ai plus d'expérience. C'est aussi ça que je dois apporter à l'OL. C'était important pour moi de reprendre avec mon club au plus vite. Le projet de l'OL m'a tout de suite plu. Je pense que l’Olympique Lyonnais c’est le bon club pour retrouver l’Equipe de France et aller à la Coupe du Monde », a expliqué Corentin Tolisso qui a du insister pour assurer que la visite médicale s’était bien passée. Cette étape était déterminante pour un joueur souvent blessé et qui a tout de même signé pour cinq ans à l’OL. Même si l’effort sur le salaire a du être copieux, l’international français a bien conscience qu’il est très attendu et qu’il n’a pas de temps à perdre s’il veut récupérer le train de l’équipe de France d’ici le mois de novembre. Surtout quand on connait les réticences que peut avoir Didier Deschamps à appeler des joueurs de Ligue 1, et en particulier de l’OL.