EdF : Nuls en attaque et en défense, Lizarazu résume les Bleus

EdF : Nuls en attaque et en défense, Lizarazu résume les Bleus

Icon Sport

Comme face à la Bosnie trois jours plus tôt, la France a galéré contre l’Ukraine samedi soir à Kiev avec un match nul laborieux (1-1).

Anthony Martial a permis aux Bleus de préserver l’essentiel en marquant le but du match nul, mais l’Equipe de France est très inquiétante dans le jeu. Défensivement, les hommes de Didier Deschamps paraissent extrêmement fragiles tandis que l’attaque est inoffensive. En revanche, un secteur de jeu a rassuré Bixente Lizarazu en Ukraine, il s’agit du milieu de terrain. Sans citer les joueurs (Rabiot, Pogba, Tchouaméni), le champion du monde 1998 a estimé sur TF1 que c’est dans ce secteur de jeu que la France a réussi à prendre le dessus en seconde période, ce qui explique le deuxième acte un peu plus satisfaisant des Bleus.

Lizarazu salue le bon match des milieux

« Sur le plan de l'animation offensive, c'était très pauvre car ils ne parvenaient pas à passer sur les côtés. L'animation avec Antoine Griezmann, Anthony Martial et Kingsley Coman n'a pas donné grand-chose, c'était très laborieux » regrette Bixente Lizarazu, toujours aussi déçu par le rendement offensif des Bleus, avant de poursuivre. « Ce qui a permis à la France de sortir la tête de l'eau après la pause, c'est son milieu de terrain. C'est là que s'est située toute la différence. En seconde mi-temps, l'entrejeu a compensé les graves carences défensives de l'équipe. A ce niveau-là, quels que soient la formule, l'animation et le système, c'est toujours aussi laborieux. (...) Les Bleus ont pris beaucoup trop de buts lors de ces 5 matchs sans succès (8) et collectivement, ils doivent mieux attaquer ». Réaction attendue dès mardi soir avec la réception de la Finlande au Groupama Stadium de Lyon. Un match pour lequel tout autre résultat qu’une victoire serait une contreperformance pour la troupe de Didier Deschamps, qui se doit de mieux faire et d’honorer son statut de champion du monde.