Daniel Riolo « s’emmerde » avec l’équipe de France

Daniel Riolo « s’emmerde » avec l’équipe de France

L'équipe de France n'a pas emballé ses supporters contre l'Ukraine et pour Daniel Riolo cela commence à faire beaucoup pour une formation tricolore dont le journaliste a du mal à comprendre les intentions.

Où sont passés les champions du monde 2018 ? A cette question il devient difficile de répondre, car si l’équipe de France a eu pendant longtemps des résultats positifs, ce qui mettait un terme au débat, cela est désormais moins le cas et forcément cet argument ne tient plus. Daniel Riolo qui n’a jamais été fan du style pratiqué par les Bleus de Didier Deschamps n’est pas plus tendre, ni plus critique avec Hugo Lloris et ses coéquipiers après le match en Ukraine Le journaliste de RMC constate que, comme toujours, le schéma tactique tricolore est totalement impossible à décrypter et surtout à justifier. Dans l’After, Danio Riolo admet toujours autant s’ennuyer devant un match de l’équipe de France et ne sait plus réellement quoi penser de cette situation.

Riolo n'arrive plus à comprendre la France version Deschamps

Le journaliste a reconnu que tout devenait flou avec ces Bleus. « C’est quand même formidable, on n’arrive jamais à comprendre comment jouent les Bleus. Je trouve ça dingue qu’on n’arrive pas à se dire : « Tiens j’ai tel et tel joueur, donc on va jouer de cette façon ». Et puis quand il y a Mbappé c’est encore pire, parce que lui est dans son style à lui. Benzema, il n’y a pas de problème il joue 9, Griezmann on ne sait pas où il va. Cela va même au-delà de ça, même pour un 4-3-3 avec les milieux qu’on a, on n’y arrive pas. Les joueurs n’arrivent pas à se mettre dans ce système, du moins si on peut parler de système. Depuis quelques années, on ne parle plus du match qui vient de se jouer tellement on s’emmerde, mais on parle de l’éventuelle composition pour le match d’après en espérant que ça va être mieux. C’est fou », a confié un Daniel Riolo consterné, mais même plus énervé par l’équipe de France avant le match contre la Finlande mardi soir au Groupama Stadium de Lyon.