EdF : Le Graët c'est fini, Macron appelle Platini

EdF : Le Graët c'est fini, Macron appelle Platini

Icon Sport

Noël Le Graët est dans la tourmente et au plus haut sommet de l’Etat, Emmanuel Macron s’active pour lui trouver un successeur.

Les derniers jours sont terribles pour Noël Le Graët, dont le poste de président de la Fédération française de Football semble maintenant tenir à un fil. Entre ses propos déplacés à l’encontre de Zinédine Zidane et les accusations de harcèlement sexuel dont il est la cible, le patron du football français est dans la tourmente. Et rien ne dit qu’il y résistera encore longtemps, alors que de nombreuses personnalités du sport et de la vie politique ont réclamé son départ. Au plus haut sommet de l’État, Emmanuel Macron suit la situation de très près. Grand amateur de sport et précisément de football, le président de la République se sent concerné par la situation et s’active en sous-marin pour trouver un successeur à Noël Le Graët. Selon les révélations de Daniel Riolo dans l’After Foot sur RMC, Emmanuel Macron a décroché son téléphone afin de joindre Michel Platini et ainsi tâter le terrain avec l’ex-président de l’UEFA dans l’optique de potentiellement prendre les rênes de la FFF.

Macron et Oudéa-Castéra ont contacté Platini

« Michel Platini, a priori, n’avait rien à voir avec cette histoire. Il est tranquillement en retraite chez lui à Cassis et il joue au golf. Il a gagné sa bataille judiciaire contre les amis de Gianni Infantino qui lui ont volé sa vie et sa carrière en 2015. C’est un homme qui est blessé, qui ne sait pas s’il a envie de revenir dans le foot ou pas. Son entourage lui dit 'pas trop', lui ne sait pas. En tout cas, le plus souvent il dit 'non' plutôt que 'oui'. Mais personnellement j’ai le sentiment que la porte n’est pas totalement fermée » a expliqué Daniel Riolo sur l’antenne de RMC avant de poursuivre. « On a appris dimanche qu’un rendez-vous avec le ministère avait été calé, avec Madame Oudéa-Castéra, pour le 10 février prochain. Il va rencontrer la ministre. Et on sait également que dimanche, un contact a été pris entre Emmanuel Macron, qui a donc complètement lâché Noël Le Graët. Dans sa façon de dire non, ce que je sais très humblement de Platini, c’est que dans cette blessure qu’il a au fond de lui je crois qu’il aimerait que l’on vienne le chercher, qu’on l’appelle. Je pense que c’est pour cela qu’Emmanuel Macron a fait cette démarche, et il sera soutenu par d’autres politiques » estime Daniel Riolo, pour qui il n’est pas impossible de voir Michel Platini accepter la succession de Noël Le Graët. Encore faut-il que le président de la FFF démissionne ou soit débarqué, ce qui n’est pas le cas pour le moment.