EdF : La France piétinée, Karim Benzema abuse

EdF : La France piétinée, Karim Benzema abuse

Icon Sport

Le passage de Karim Benzema en équipe de France restera pour toujours une grande déception tant le talent du joueur n'a pas pu porter les Bleus au sommet. Mais le timing de son annonce déplait fortement, y compris chez ses plus fervents soutiens. 

Au lendemain de la finale de la Coupe du monde, le jour de son 35e anniversaire, Karim Benzema a annoncé qu’il ne porterait plus le maillot de l’équipe de France. Même si ce genre d’annonce provoque toujours un profond malaise chez les anciens car on ne décide en théorie pas de prendre sa retraite internationale puisqu’il y a une obligation de présence en cas de convocation, il a le mérite de mettre les choses au clair en ce qui concerne la relation entre l’équipe nationale française et KB9. Ce dernier a longtemps été banni des Bleus pour son implication dans l’affaire de la sextape, et ironie du sort, c’est quand il a été condamné par la justice à ce sujet qu’il a fait son retour chez les Bleus. En ce qui concerne l’aspect sportif, l’ancien lyonnais a été prépondérant dans la victoire en Ligue des Nations, mais il a échoué dans la seule grande compétition jouée depuis son retour, l’Euro 2020. Le dernier Mondial au Qatar devait être une apothéose, et il s’est transformé en une cacophonie et un forfait qui a fait énormément parler. 

Son départ n’aurait pas déplu à plusieurs joueurs, et notamment Hugo Lloris et Antoine Griezmann, affirme le journaliste indépendant Romain Molina, pour qui ce fameux retour de KB9 chez les Bleus n’a été que moyennement apprécié par certains cadres. Toujours est-il qu’il n’est désormais plus question de retour, puisque Karim Benzema a tourné la page au lendemain de la finale, dans une décision dont le timing étonne énormément. Notamment Nabil Djellit, qui a toujours été un ardent défenseur de Benzema, qui avait même réclamé son retour plus tôt chez les Bleus, mais qui ne trouve là aucune excuse au joueur du Real Madrid.

Le déplorable timing de l'annonce de Benzema 

« La vie c’est parfois une question de timing. Il y a un bon et un mauvais timing. Benzema, j’étais hyper excité de le voir revenir en équipe de France, et là ça se termine qu’il est davantage auto-centré plutôt qu’être au service d’une noble cause, qui est celle des Bleus. J’ai toujours été enclin à espérer son retour rapide, mais là, il a mal géré la situation malgré ses états d’âme. Il ne peut pas être au-dessus de l’histoire de l’équipe de France. Il doit attendre », a livré le journaliste de France Football sur Europe 1, pour qui KB9 s’est bien planté en essayant de faire parler de lui avec de nombreux messages énigmatiques sur les réseaux sociaux, et maintenant cette annonce alors que la France digère sa défaite en finale de la Coupe du monde. 

En tout cas, cette fin totalement ratée, jusqu’aux adieux, ternit encore un peu plus le passage de Karim Benzema en équipe de France, et l’écarte totalement de la possibilité de rejoindre le panthéon des grands joueurs tricolores. Consultant pour RMC et ancien joueur professionnel, Sébastien Piocelle est cash. « Je suis un grand fan de Karim Benzema, le meilleur attaquant français de ces 10 dernières années. Malheureusement, son histoire avec l’équipe de France a toujours été très compliquée. Malgré son retour à l’euro et la victoire en Ligue des Nations, il annonce cette décision le jour de son anniversaire et ça restera toujours un regret. Il est altruiste, il sait tout faire, et on n’a pas su l’utiliser. Il a lui aussi fait des erreurs comme il le laisse entendre dans son message. Cela restera un rendez-vous manqué et une grosse frustration pour tous les amoureux du football. Benzema ne manquera pas car son histoire avec les Bleus a été trop compliquée », a livré Sébastien Piocelle, qui sait que cette conclusion sur le rendez-vous manqué entre KB9 et l’équipe de France restera un gros point noir dans la carrière de l’attaquant français.