EdF : La décision forte de Zidane

EdF : La décision forte de Zidane

Zinedine Zidane est candidat au poste de sélectionneur de l'équipe de France, et il est prêt à attendre le départ de Didier Deschamps pour prendre la suite.

Libre de tout contrat depuis son départ du Real Madrid, Zinedine Zidane n’avait pas une idée particulière en tête au moment de quitter la maison blanche. L’entraineur français a expliqué avoir beaucoup souffert du manque de soutien de ses dirigeants, et a donc pris la décision de stopper les frais. L’ancien champion du monde 1998 peut se le permettre, lui qui a déjà prouvé par le passé qu’il appréciait aussi de retrouver sa famille et de profiter d’une bonne plage de repos avant de rebondir. C’est une donnée très claire, qui explique aussi pourquoi un tel entraineur, trois fois vainqueur de la Ligue des Champions, n’a été annoncé dans quasiment aucun club ces derniers mois alors que la valse des techniciens a déjà eu lieu. Très peu bavard dans la presse depuis sa lettre d’adieu où il charge son ancien président Florentino Pérez, « ZZ » est revenu dans l’Aveyron, lieu où sa belle-famille se trouve, et réside encore souvent à Madrid pour suivre ses autres fils, qui jouent tous en Espagne. Il n’oublie pas Marseille, pour y retrouver ses parents, mais toutes ces activités ne concernent absolument pas le football.

 Selon L’Equipe, il n’a même pas regardé les offres qui lui ont été faites, en provenance d’Angleterre ou du Golfe, avec parfois des montants mirobolants. Son objectif est évident pour le quotidien sportif, qui annonce que Zidane sera le prochain entraineur de l’équipe de France, et qu’il est prêt à attendre la fin du règne de Didier Deschamps pour cela. Pour le moment, « DD » a une fin de contrat avec la prochaine Coupe du monde, en décembre 2022 au Qatar. Pour tout entraineur de haut niveau, cette attente pourrait sembler longue, mais pas pour Zidane, qui est prêt à patienter sagement sans forcer les choses, et sans prendre un club en mains entre temps. Noël Le Graët n’a en tout cas pas attendre cette éventuelle passation de pouvoir entre deux légendes de l’équipe de France pour expliquer que Zizou faisait un candidat évident au poste de sélectionneur à l’avenir.