EdF : L'arme fatale de Deschamps a disparu, Lloris en panique

EdF : L'arme fatale de Deschamps a disparu, Lloris en panique

Icon Sport

Clairement dans le dur depuis l’Euro 2021, l’équipe de France a perdu ce qui faisait sa force sous les ordres de Didier Deschamps : sa solidité défensive.

Les Bleus traversent une période compliquée, avec quatre matchs de suite sans la moindre victoire. Alors que l’échec dès les huitièmes de finale de l’Euro contre la Suisse avait déjà laissé un goût amer dans la bouche des supporters tricolores, le match nul concédé contre la Bosnie mercredi en éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 (1-1) a fini d'inquiéter les suiveurs. Car si la France garde un certain pouvoir offensif, avec notamment Benzema, Griezmann ou Mbappé, le pays bleu-blanc-rouge a complètement perdu le fil en défense. Depuis la victoire inaugurale à l’Euro contre l’Allemagne, l’équipe de Didier Deschamps n’a pas réalisé le moindre clean-sheet… Preuve que l’ancienne force des Bleus est peut-être en train de devenir une faiblesse. Enfin, pas si l’on en croit les dires d’Hugo Lloris.

« Il ne faut pas s'affoler »

« Le sentiment que j'ai, c'est qu'on a perdu cette force collective sur le plan défensif uniquement sur le match contre la Suisse, les dix dernières minutes. Sur le reste, le Portugal c'est deux penalties concédés, face à la Hongrie c'est un but concédé contre le cours du jeu et ça a été le cas également face à la Bosnie. Il y a certainement des choses à rectifier, notamment dans la maîtrise du ballon et éviter les pertes de balles faciles. Sur ce match de reprise, on était à la recherche de confiance. Maintenant, il ne faut pas s'affoler, mais rester sereins. Le bilan de ce rassemblement, on le fera à l'issue de la troisième rencontre face à la Finlande, mardi. On espère monter en puissance samedi, réaliser une meilleure performance. Ça s'annonce difficile. C'est un grand challenge pour nous et surtout on va jouer une équipe qui a également l'ambition de finir première. C'est un concurrent direct. Quand on regarde les matchs les uns après les autres, ce sont des scénarios différents », a lancé, en conférence de presse, le capitaine tricolore, qui sait que la France n’aura pas la tâche facile en Ukraine, surtout avec l’absence de Kylian Mbappé… Mais s’il commence par ne plus encaisser de but, Lloris résoudrait déjà une partie des maux bleus.