EdF : Kimpembe à la rue, il restera titulaire

EdF : Kimpembe à la rue, il restera titulaire

Icon Sport

Titulaire contre la Bosnie et l’Ukraine, Presnel Kimpembe affiche un niveau inquiétant avec l’Equipe de France.

Les observateurs du Paris Saint-Germain ajouteront que le défenseur de 26 ans réalise un début de saison poussif, y compris en club. Associé à Raphaël Varane contre la Bosnie puis à Kurt Zouma en Ukraine, le vice-capitaine du PSG est dans le dur. Dans son édition du jour, L’Equipe se penche sur la situation de Presnel Kimpembe et valide la mauvaise passe du Parisien. Néanmoins, selon le journaliste Hugo Delom, il n'y a finalement peu de chances que l’homme aux 23 sélections perde sa place en Bleus, car la concurrence à son poste d’axial gauche est faiblarde. La seule hypothèse qui mettrait Kimpembe en danger serait que Didier Deschamps aligne deux droitiers en défense centrale, ce qu’il a très rarement fait depuis qu’il est aux commandes de l’Equipe de France.

La concurrence est trop faible à son poste

« S’il retrouve ses moyens, il restera titulaire. D’autant qu’à son poste d’axial gauche, la concurrence n’est pas vive. Clément Lenglet doit retrouver son niveau pour postuler vraiment. Aymeric Laporte (Espagne) et Abdou Diallo (Sénégal) ont choisi d’autres sélections. Lucas Hernandez joue en défense centrale au Bayern mais il est pour le moment utilisé comme latéral gauche en bleu. Et dans la nouvelle génération des centraux -Konaté, Saliba, Kouassi-, ils sont tous droitiers à l’exception de Badiashile. A moins que Deschamps ne change ses habitudes, Kimpembe ne semble pas devoir craindre pour sa place » commente Hugo Delom, pour qui le défenseur du Paris Saint-Germain n’est pas en danger en dépit de ses performances très moyennes sous les couleurs tricolores. Une remise en question est cependant nécessaire afin de refaire de la France une défense très solide. Une critique qui vaut pour Kimpembe mais aussi pour Varane, bien moins impérial à l’Euro qu’à la Coupe du monde 2018…