EdF : Giroud plus fort que Mbappé, Deschamps s'en fiche !

EdF : Giroud plus fort que Mbappé, Deschamps s'en fiche !

Icon Sport

Le meilleur tireur de pénalty de l'équipe de France, c'est Olivier Giroud, qui n'en a plus manqué un depuis 10 ans. Pourtant, c'est Mbappé qui va les tirer. A moins que...

Eliminée du dernier Euro aux tirs au but face à la Suisse, la France n’a pas envie de revivre une telle situation. Dans le cours d’une rencontre ou bien à la fin pour décider de son sort, l’exercice du pénalty n’est jamais évident. Si le Brésil ne se pose pas ce genre de questions avec un spécialiste comme Neymar, la donne est différente chez les Bleus. Ce mardi, L’Equipe s’est ainsi penchée sur la situation dans la formation tricolore dans cet exercice. Karim Benzema est mis hors course avec son forfait, mais il restait sur une série peu glorieuse de 4 manqués sur ses 7 derniers. Du côté d’Antoine Griezmann, longtemps spécialiste et qui a su se mettre en avant au niveau des pénaltys à la Coupe du monde 2018, la magie a disparu avec seulement 60 % de réussite sur ses 15 dernières tentatives, et seulement deux de ses huit derniers !

Mbappé reste le patron des pénaltys

Bien loin des standards des spécialistes du coup de pied de réparation. Il faut donc se tourner vers Kylian Mbappé, qui sort d’un terrible échec face à la Suisse. Malgré cela, il garde un pourcentage honorable de 73 % de pénaltys manqués, même si c’est inférieur à la moyenne établie à 76 %. L’attaquant du PSG se présente en tout cas comme celui qui devrait avoir cette responsabilité avec les Bleus lors de ce Mondial au Qatar. Mais un homme pourrait une nouvelle fois tout changer. En effet, il s’agit d’Olivier Giroud. Comme à son habitude, l’avant-centre ne fait pas de bruit, mais marque à chaque fois. Il est tout simplement à 15/15 et n’a pas manqué un pénalty depuis 10 ans. De quoi récupérer les pénaltys si jamais les Bleus devaient en bénéficier ? Ce n’est pas la tendance selon L’Equipe, qui confirme que Mbappé devrait s’emparer du ballon dans tous les cas de figure, peu importe qui sera sur le terrain. Avec la bénédiction de Didier Deschamps. Nul doute que, malgré son pourcentage parfait, Olivier Giroud ne sera pas celui qui lui piquera le ballon des mains au moment fatidique.