EdF : Fiasco annoncé pour la France, Deschamps va sauter

EdF : Fiasco annoncé pour la France, Deschamps va sauter

Encore vue de l'étranger comme un favori pour la Coupe du monde, l'équipe de France est en difficulté et pourrait même être décevante au Qatar. Un journaliste l'annonce déjà, tout comme la fin de l'ère Didier Deschamps. 

A l’approche d’un Mondial au Qatar où la visibilité est très réduite en ce qui concerne les forces en présence, l’équipe de France ne bombe pas trop le torse. Malgré son titre de championne du monde qu’elle remet en jeu, la sélection tricolore a de gros doutes sur le plan des joueurs opérationnels, mais aussi de son niveau de jeu après le cuisant échec de la Ligue des Nations, et la déception du dernier Euro. Autant dire que le crédit gagné en Russie, mais aussi avec la place de finaliste de l’Euro 2016, Didier Deschamps l’a déjà bien égratigné. Et pour une fois, le sélectionneur national aborde cette compétition sans certitude sur son avenir. Cela va inévitablement lui coûter sa place selon Simon Dutin, journaliste pour RMC et qui prédit un échec des Bleus au Qatar. 

Les demies, c'est mal parti pour Simon Dutin

« Tout dépend de ce qu’on entend par le terme fiasco, mais si on sort en quart de finale, ça sera un carnage dans la presse et un échec de Didier Deschamps. On est dans une Coupe du monde avec un format inédit, un mode de préparation comme ça c’est du jamais vu. Il faut s’attendre à une compétition qui ne ressemblera pas aux autres. Elle sera peut-être plus débridée, moins cadenassée. Dans toutes les nations, c’est un carnage qui commence, il y a des grands joueurs qui manquent de partout. Le dernier Euro, la France arrive on est favori et on perd contre la Suisse. En 2002, on a les meilleurs joueurs du monde et on sort en poules. Tout dépend de ce qu’on entend pas fiasco, mais si la question c’est, est-ce qu’on va aller en demi-finales, l’objectif fixé par Noël Le Graët, la réponse est non », a avancé le participant des Grandes Gueules, qui reconnait toutefois que cette Coupe du monde en pleine saison va forcément déboucher sur des résultats inédits avec des états de forme inégaux. Dans ces conditions, et avec les nombreuses absences attendues chez les Bleus en plus des mauvais résultats récents, voir la France conserver son titre serait presque une surprise, même si elle est régulièrement citée par les favoris pour l’épreuve.