EdF : Deschamps menacé ? Le Graët reste mystérieux

EdF : Deschamps menacé ? Le Graët reste mystérieux

Icon Sport

Noël Le Graët et Didier Deschamps vont se rencontrer la semaine prochaine à Guingamp. En attendant, le président de la Fédération Française de Football (FFF) reste évasif.

Didier Deschamps au Qatar en 2022, c’était une certitude il y a encore quelques jours. Mais l’élimination prématurée de l’Équipe de France lors de l’Euro, en huitièmes de finale contre la Suisse, peut éventuellement rebattre les cartes, même si les chances d'un départ restent faibles. Noël Le Graët, comme les Français, fait confiance au sélectionneur national. La méfiance est quand même de mise et un retournement de situation n’est jamais à écarter, le dirigeant breton étant assez alambiqué dans ses réponses sur ce sujet précis. Interrogé par Téléfoot ce dimanche matin, le président de la FFF n’a pas annoncé que Didier Deschamps resterait à la tête des Bleus.

« Je le reçois cette semaine. Je laisse toujours passer une dizaine de jours parce que chacun doit réfléchir aux choses positives et négatives. On va passer une journée à discuter à Guingamp. Didier Deschamps est un ami. Depuis que je l’ai pris, il ne m’a jamais déçu. Il est fidèle, organisé, et c'est le premier échec. On peut parler d’échec, il ne faut pas se voiler la face. Est-ce qu'il restera sélectionneur ? Je n'ai pas dit ça, nous allons discuter, faire le tour de ce qui n'a pas marché. Il faut voir si nous avons les mêmes objectifs. On verra ce que l’on peut mieux faire. Zidane après Deschamps ? Rien n’est prévu. Chaque chose en son temps. On doit déjà se qualifier pour la Coupe du Monde. Il faut faire attention avec les objectifs. J’avais dit les demi-finales pour cet Euro car on était parmi les quatre meilleures équipes d’Europe. On a raté un match», a confié Noël Le Graët. La réunion de la semaine prochaine entre les deux hommes sera donc bel et bien décisive. Même si le suspens n’est pas immense en ce qui concerne son dénouement.