EdF : Deschamps fragilisé, Zidane à l'affût

EdF : Deschamps fragilisé, Zidane à l'affût

Icon Sport

Le match entre l’Equipe de France et la Finlande est devenue crucial en raison des mauvais résultats des Bleus contre la Bosnie et l’Ukraine.

Eliminée en huitième de finale de l’Euro contre la Suisse, l’Equipe de France traverse actuellement une zone de turbulences dont elle ne nous avait pas habitués. Accrochés par la Bosnie à Strasbourg, les Bleus ont enchaîné avec un second match nul en Ukraine. Comptablement, il n’y a pas encore péril en la demeure pour la qualification à la Coupe du monde 2022. Mais sportivement, la situation inquiète tant Didier Deschamps ne semble plus avoir la main sur un groupe toujours aussi incapable de produire un jeu attrayant. Une situation que guette attentivement un certain Zinedine Zidane, selon les informations obtenues par Le Figaro.

Didier Deschamps attend son tour

Le journal dévoile que Zinedine Zidane, libre depuis son départ du Real Madrid à l’issue de la saison 2020-2021, « attend patiemment son tour » pour prendre les commandes de l’Equipe de France. Officiellement, le champion du monde 1998 n’a jamais exprimé son désir d’entraîner les Bleus. Mais il est clair que sa nomination en lieu et place de Didier Deschamps serait la suite logique de sa brillante carrière d’entraîneur, après avoir remporté trois fois la Ligue des Champions avec le Real Madrid. Reste que Noël Le Graët, le président de la Fédération Française de Football, est un farouche défenseur de Didier Deschamps. Et malgré la petite tempête médiatique subie par « DD » après l’élimination des Bleus contre la Suisse en huitième de finale de l’Euro, le patron de la 3F a maintenu sa confiance en Didier Deschamps. Sauf tremblement de terre, l’ex-entraîneur de Monaco, de la Juventus Turin et de l’Olympique de Marseille, défendra les couleurs de la France à la Coupe du monde 2022 au Qatar. Ensuite, il sera temps de passer le flambeau. A Zidane, s’il est encore libre… ou à un autre.