EdF : Benzema victime de copinage, Deschamps salement accusé

EdF : Benzema victime de copinage, Deschamps salement accusé

Photo Icon Sport

Ces dernières années, les choix de Didier Deschamps en Equipe de France ont régulièrement suscité des débats enflammés.

Il faut dire que le sélectionneur des Bleus a fait quelques choix radicaux, comme ceux de ne pas convoquer Hatem Ben Arfa pour l’Euro 2016 en encore de snober Karim Benzema en Russie dans le cadre de la Coupe du monde 2018. Des choix pas uniquement réalisés sur un critère sportif par le sélectionneur de l’Equipe de France, lequel a toujours privilégié la notion de groupe pour la formation de ses listes. Mais visiblement, malgré le temps qui passe, les choix de « DD » ne sont toujours pas digérés par certains joueurs. C’est notamment le cas de Samir Nasri, lequel n’a pas été tendre avec le sélectionneur champion du monde en 2018 lors d’un live sur le compte Instagram du journaliste Bertrand Latour.

« Il y a 200 millions de joueurs pas bons en sélection et qui viennent à chaque fois. Ça dépend de qui est le sélectionneur. Il y a beaucoup de sélectionneurs qui font ce que le journal L’Equipe écrit. Il y a beaucoup de copinage. Les critères changent. Avant, il fallait être bon en club. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Je ne comprends pas pourquoi Benzema n’a pas fait l’Euro 2016, ni la Coupe du monde 2018. Je ne comprends pas pourquoi je n’ai pas fait la Coupe du monde 2014. Trouve-moi un joueur qui est content s’il est remplaçant… Je ne comprends pas pourquoi Hatem Ben Arfa n’a pas été sélectionné pour l’Euro 2016, après sa saison avec Nice. En 2018, encore heureux qu’ils la (la Coupe du monde) gagnent. Il n’y a que des cracks. Il peut faire trois équipes d’un très, très bon niveau. Mets Guardiola en équipe de France, tu vas voir comment ils vont jouer. On va se régaler. J’ai le droit de ne pas aimer. Je regarde, j’ai des potes qui jouent en sélection. C’était bien, c’était mérité, la Coupe du monde » a indiqué Samir Nasri, lequel ne passera ni le confinement ni ses prochaines vacances avec Didier Deschamps, on l’aura bien compris…