EdF : Benzema l'a accusé de racisme, Deschamps est toujours écoeuré

EdF : Benzema l'a accusé de racisme, Deschamps est toujours écoeuré

Photo Icon Sport

Une nouvelle fois questionné sur le cas de Karim Benzema en équipe de France, Didier Deschamps a clairement mis les points sur les i, et pour de bon.

Depuis avril 2016, Karim Benzema est écarté de la sélection nationale par Didier Deschamps et Noël Le Graët. D'abord à cause de son implication dans l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, puis en raison des attaques de KB9 envers son ancien entraîneur chez les Bleus. Quelques semaines avant l'Euro 2016 en France, Benzema avait effectivement déclaré que « Deschamps a cédé à la pression d'une partie raciste de la France ». Des propos inadmissibles selon DD, qui ne sera jamais prêt à oublier ces terribles accusations du buteur du Real Madrid.

« Ça restera, et que certains puissent se permettre de tenir des discours qui amènent à des conséquences qui dépassent tout entendement, ça, je n'oublierai jamais, forcément. On vit avec, mais, à ce moment-là, j'ai considéré que la ligne blanche avait été franchie et quand on franchit la ligne blanche, il y a un point de non-retour. Je sélectionne des joueurs français, ils sont tous français et ça ne m'est jamais arrivé de ne pas sélectionner quelqu'un pour des raisons de couleur ou de religion. Et, dans l'autre sens, ça ne m'arrivera pas de sélectionner quelqu'un sur ces mêmes critères, parce que ce serait aussi grave, si ce n'est pire », a avoué, sur Europe 1, Deschamps, qui confirme donc que Benzema ne reviendra plus chez les Bleus tant qu'il sera sélectionneur, donc au moins jusqu'en 2020. L'équipe championne du monde devra donc faire avec Olivier Giroud, remplaçant à Chelsea, ou avec un nouvel avant-centre, type Mbappé, en vue du prochain Euro.