EdF : Benzema forfait, il accuse Deschamps et la France

EdF : Benzema forfait, il accuse Deschamps et la France

La France a perdu très gros, et la Coupe du monde n’a même pas encore commencé avec le forfait de Karim Benzema prononcé juste après son retour à l'entrainement.

Après Christophe Nkunku et Presnel Kimpembe, c’est Karim Benzema qui a du déclarer forfait après la liste donnée par Didier Deschamps. Etre privé du Ballon d’Or pour une telle compétition, c’est sans nul doute un sacré coup dur pour l'équipe de France. Et pourtant, pendant des jours, Didier Deschamps et KB9 lui-même s’étaient montrés rassurants dans leurs propos en estimant qu’il s’agissait d’une simple gêne, que la blessure était sur le point d’être guérie et que Benzema était simplement prudent au point d’avoir zappé quelques matchs. En fait, l’attaquant français était bien blessé, et il a eu une autre blessure dès qu’il a tenté de reprendre l’entrainement complet. 

Nasri met le pieds dans le plat

Et au lendemain de cette folle annonce pour la France, Samir Nasri pose la question qui fâche, surtout que Karim Benzema ne sera pas remplacé chez les Bleus pour le Mondial. Résultat, était-il nécessaire d’être fixé d’entrée de jeu sur l’état de santé du buteur du Real Madrid, avec une poule à priori abordable et un joueur qui manquait de toute évidence de compétition. 

« S'il a été marabouté je sais pas (sourire) Je l’ai eu hier, il était dépité. Je trouve que la gestion a été mauvaise avec lui. C’est un joueur spécial qui requiert une attention spéciale. On n’avait pas forcément besoin de Benzema pour l’Australie, la Tunisie et le Danemark. C’est un joueur qui te fait franchir un pallier et donc on avait besoin de lui pour les matchs à élimination directe. Je trouve ça vraiment dommageable. Fallait pas le pousser. Il avait joué 60 matchs la saison dernière, c’est normal qu’il ressente une certaine fatigue à 34 ans. Il fallait pas forcément pousser en ce début de Coupe du monde », a souligné l’ancien milieu de terrain des Bleus, qui estime que des décisions de prudence auraient du être prises étant donnée que la compétition peut durer un mois. 

Benzema mal géré par la France

C’est par exemple ce qu’a fait la Belgique en sélectionnant Romelu Lukaku alors que l’attaquant des Diables Rouges n’est pas apte avant deux semaines.  Mais la perspective de l’avoir peut-être disponible pour les matchs à élimination directe a motivé cette décision de Roberto Martinez. Impossible de refaire le monde, et les médecins français s’accordent à dire que toutes les précautions avaient été prises. Il n’empêche, Didier Deschamps voulait un groupe au complet pour débuter la compétition, et il a désormais perdu son avant-centre titulaire.