EdF : A huit mois de l’Euro, Pierre Ménès enclenche l'alarme

EdF : A huit mois de l’Euro, Pierre Ménès enclenche l'alarme

Photo Icon Sport

Finaliste du dernier Euro, vainqueur de la Coupe du monde deux ans plus tard, l’équipe de France fait logiquement partie des noms les plus fréquemment cités quand il s’agit de donner son favori pour l’Euro 2021.

Mais comme souvent, entre les compétitions, les Bleus ne font pas spécialement le régal des observateurs. Les matchs de Ligue des Nations ne suscitent pas l’emballement et même les éliminatoires à l’Euro n’ont pas permis d’observer une montée en puissance des Tricolores. Le fond a été touché ce mercredi avec une défaite face à la Finlande (0-2). Si l’équipe de France était remaniée, c’était aussi le cas des Scandinaves, et donc les joueurs de Didier Deschamps n’ont pas beaucoup d’excuses. Pierre Ménès, qui a déjà sévèrement mitraillé avec ses notes d'après-match, s’interroge ainsi sur la fraicheur, l’animation et la tactique mise en place par le sélectionneur, à l’approche de l’Euro.

« Je note aussi qu’une fois de plus, même pour jouer la Finlande B au Stade de France, Deschamps a aligné sept joueurs à vocation défensive. Quitte à jouer en 4-4-2, on aurait peut-être pu essayer Martial à la place de Sissoko à droite pour apporter de la technique et étirer un peu plus cette formation finlandaise qui attendait systématiquement à cinq derrière les attaques stéréotypées des Bleus. Alors évidemment, des cadres vont revenir dans l’équipe face au Portugal. Mais dans quel état seront-ils ? Kimpembé et Mbappé seront-ils en état de débuter ? Griezmann sera-t-il dans le rythme ? À huit mois de l’Euro, les incertitudes sont nombreuses », a souligné le consultant de Canal+, agacé de voir Didier Deschamps rester ancré dans ses certitudes.