Domenech, le retour de la mise sous contrôle ?

Quelques jours après le coup d’épée dans l’eau de Guy Chambily, il semble que certains dirigeants, dont évidemment Jean-Michel Aulas, souhaitent toujours pouvoir gérer les derniers mois de la présence de Raymond Domenech à la tête des Bleus. Dans l’Équipe, Jean-Pierre Louvel, qui comme président du Havre sait ce qu'est le turn-over des entraineurs, explique la position de l’Union des Clubs Pros qu’il dirige.

« À six mois de la Coupe du monde, il ne serait pas raisonnable de se séparer du sélectionneur. Nous n'avons donc pas la volonté de renverser qui que ce soit ou d'imposer un diktat. Mais nous ne pouvons pas rester les bras croisés. Il faut envisager toutes les solutions pour que l'équipe de France suscite à nouveau l'engouement. Ne rien faire serait un manquement à nos responsabilités », explique Jean-Pierre Louvel. Selon France-Football, Gervais Martel et Gérard Houllier pourraient être impliqués dans cette organisation qui semble assez improbable.