L’agression de Belgrade loin du foot ?

L’agression dont ont été victime les supporters toulousains à Belgrade jeudi dernier, et qui laisse actuellement l’un d’entre eux dans le coma, pourrait ne rien avoir à faire avec le football. Selon Jean-François Soucasse, les causes pourraient donc être extérieures. « Rien ne prouve qu'il s'agissait de supporters du Partizan. Au contraire, cétait une bande de colosses qui étaient descendus en ville armés de battes de base-ball. Ce soir là, il y avait aussi la gay-pride. Ils défilaient dans une rue commerçante quand ils ont trouvé le groupe de Toulousains. Ces jeunes, nous les connaissons, ce sont des garçons bien. Ils visitaient Belgrade tranquillement et n'étaient même pas en tenue de supporters », a expliqué le directeur général de Toulouse à La Dépêche du Midi.