Coupe du monde : Vincent Duluc dégoûte les amoureux du football

Coupe du monde : Vincent Duluc dégoûte les amoureux du football

C’est ce vendredi qu’aura lieu le tirage au sort de la Coupe du monde 2022, un évènement bien évidemment toujours attendu tant cette épreuve fait rêver.

Elle se dispute tous les quatre ans, et rassemble les meilleures équipes de la planète pour un trophée tant convoité. Pour le moment, le Mondial conserve toute sa magie, même si le choix d’attribuer cette organisation au Qatar, qui est loin d’être un pays de football, ne plait pas à tout le monde. Tout le monde est donc concentré sur le Golfe et le tirage au sort de ce vendredi, puis la compétition qui prendra ses droits au mois de novembre. Mais en 2026, pour l’édition qui se déroulera en Amérique du Nord (Canada, Etats-Unis et Mexique), les amoureux du football risquent de déchanter. En effet, Vincent Duluc a cru bon de rappeler que le format et les règles allaient changer et concernerait désormais 48 équipes. Le continent africain sera notamment largement récompensé avec le doublement de ses billets, tout comme l’Asie, pour déboucher sur une épreuve comprenant 16 groupes de 3 équipes. Les matchs nuls seront supprimés et remplacés par des tirs au but, pour finalement qualifier deux de ces trois équipes avant des 16e de finale à élimination directe. Un spectre qui fait froid dans le dos pour Vincent Duluc, pour qui la FIFA n’a absolument pas de vergogne à transformer la Coupe du monde en foire internationale. 

« Le ciel est la limite »

« C’est le dernier tirage d’une coupe du monde à 32 équipes, le format qui existe depuis 1998. Dans quatre ans, avec 48 équipes, on tirera 16 groupes de 3, le match nul sera supprimé, et il y aura des 16es. Avec la FIFA, le ciel est la limite. Vivement qu’elle se cogne », a lancé la plume de L’Equipe, qui sait que les prochaines années vont être difficiles pour les amoureux des traditions dans le football, avec aussi le nouveau format de la Ligue des Champions en 2024 qui n’a pas fini de faire tiquer. La future C1 aura plus de clubs, plus de matchs dans un mini-championnat à 10 matchs aléatoires avant des barrages pour arriver aux 1/8e de finale. Vincent Duluc n’a pas fini de râler…