CdM : Lionel Messi en colère, les insultes fusent en direct

CdM : Lionel Messi en colère, les insultes fusent en direct

Icon Sport

Leo Messi et l'Argentine seront bien présents en demi-finales de la Coupe du monde. L'Albiceleste aura connu quelques émotions face aux Pays-Bas ce vendredi soir... 

L'Argentine verra de nouveau le dernier carré d'une Coupe du monde après son succès aux tirs au but face aux Pays-Bas ce vendredi soir. Alors que l'Albiceleste menait assez sereinement sur le score de deux buts à zéro, les Argentins sont peu à peu sortis du match pour finalement laisser revenir les Néerlandais. Après une fin de rencontre et des prolongations sous haute tension, c'est bien l'Argentine de Leo Messi qui s'est qualifiée aux tirs au but. Après le coup de sifflet final, la tension n'est pas retombée et de nombreux joueurs des deux camps se sont écharpés. Leo Messi en faisait partie, lui qui n'a pas hésité à remettre en place Louis Van Gaal mais également Wout Weghorst...

Messi, ça a chauffé ! 

Alors que Leo Messi était présent pour une interview à la télévision argentine, le septuple Ballon d'Or a eu un accrochage remarqué avec le double buteur néerlandais, avec lequel le ton est monté pendant le match. Weghorst voulait apparement que Messi vienne le voir, ce à quoi l'Argentin a répondu : « Qu’est-ce que tu regardes, imbécile ? Qu’est-ce que tu regardes ? Vas-y, vas-y… ». Une attitude expliquée peu après par son ami Sergio Aguero : « C’était le n°19. Nous venions de rentrer. Il a commencé à dire : ‘Hey, Messi, hey, Messi’. Et Leo s’est retourné, il l’a regardé… C’est là qu’il lui a dit ça. Le gars lui a dit ‘viens ici’ (…) Je lui dis de se taire  Il m’a dit : ‘Tu ne dis pas tais-toi’. Je lui dis : ‘D’accord, tu ne parles pas à Messi' ». Rarement mis dans un tel état, Leo Messi fait beaucoup parler depuis la qualification de l'Argentine. Si d'aucuns doutaient de sa capacité à être le leader de sa sélection, Leo Messi a répondu sur et en dehors du terrain. Pour lui, le rêve d'un sacre mondial est toujours vivant. Les Croates sont prévenus !