Mercato : Non à l'OL, oui au PSG, la rumeur Umtiti enfle

Mercato : Non à l'OL, oui au PSG, la rumeur Umtiti enfle

Icon Sport

Titulaire face au FC Séville mercredi soir en Coupe du Roi, Samuel Umtiti a vécu un véritable calvaire sur la pelouse de Sanchez Pizjuan.

Cruellement en manque de rythme, le défenseur de l’Equipe de France a pris l’eau face aux assauts des Andalous, qui se sont logiquement imposés (2-0). A une semaine de la réception du PSG en huitième de finale de la Ligue des Champions, Samuel Umtiti n’est clairement pas au top de sa forme et malgré l’hécatombe de blessures en défense centrale, il ne devrait pas débuter contre Kylian Mbappé, Mauro Icardi and co. Cela étant, « Big Sam » conserve une belle cote sur le marché des transferts selon Don Balon, persuadé que le défenseur catalan, plombé par les blessures depuis deux ans, peut se relancer. Ces derniers mois, un retour en Ligue 1 a brièvement été évoqué. Et logiquement, quand on parle de transfert en France pour Samuel Umtiti, on pense immédiatement à l’Olympique Lyonnais.

Le club rhodanien ne serait toutefois pas le favori pour accueillir son ancien défenseur selon le média espagnol, qui affirme que le défenseur du FC Barcelone n’est pas très chaud pour revenir à l’OL. Que ce soit pour des raisons économiques ou par peur de gâcher le mauvais souvenir que les supporters lyonnais ont de lui, Samuel Umtiti ne privilégie pas un come-back à Lyon. En revanche, Big Sam ne serait pas contre l’idée de se relancer au Paris Saint-Germain. Le club de la capitale n’a pas recruté de remplaçant à Thiago Silva l’été dernier et dans les prochaines semaines, le secteur défensif pourrait encore s’affaiblir avec les possibles départs de Thilo Kehrer ou encore d’Abdou Diallo, qui ne seront pas retenus. Pour les remplacer, le PSG est intéressé à l’idée de tenter le gros pari Samuel Umtiti. S’il était épargné par les blessures, nul doute que le Français serait un renfort de taille pour Paris. Problème : il est véritablement à l’arrêt depuis le titre de champion du monde en 2018, où il a visiblement sacrifié son corps pour la patrie…