Guerre en Ukraine : Le transfert de Mudryk alimentera l'armée

Guerre en Ukraine : Le transfert de Mudryk alimentera l'armée

Icon Sport

L'énorme transfert de Mykhaïlo Mudryk a rapporté 100 millions d'euros au Shakhtar Donetsk. Le club ukrainien a fait savoir qu'une partie de cet argent irait à l'effort de guerre. 

Londres a été le témoin d’une scène comme seul le marché des transferts peut en fabriquer. Ce dimanche, Mykhaïlo Mudryk a signé pour Chelsea et a été immédiatement présenté devant le public de Stamford Bridge avant la courte victoire face à Crystal Palace (1-0), en Premier League. L’épilogue assez fou d’un feuilleton à rebondissement puisque Arsenal tenait depuis des semaines le bon bout dans ce transfert, alors que le joueur ukrainien rêvait tout haut de porter les couleurs des Gunners. Son « club de coeur » qui fait donc chou blanc, puisque Chelsea a raflé la mise pour un montant colossal, doublant le salaire du joueur et alignant 100 millions d’euros sur la table pour convaincre le Shakhtar Donetsk de lui vendre sa pépite de 22 ans. 

25 % de la somme pour aider les soldats

Cet argent va en partie servir à l’effort de guerre ukrainien, a fait savoir le président du club de Donetsk. Dans une région ciblée par la Russie dans cette invasion, Rinat Akhmetov a fait savoir que l’argent récolté servirait au combat de l’Ukraine contre son voisin. « Aujourd’hui, j’alloue 1 milliard de hryvnias (25 millions d’euros) pour aider nos soldats et défenseurs, ainsi que leurs familles. Ils s’adresseront à divers besoins - du traitement médical à l’assistance psychologique, en passant par la mise en œuvre de demandes ciblées », a expliqué le dirigeant ukrainien, qui en a profité pour demander à Chelsea de faire un geste fort en soutien à son pays. En effet, dans le cadre de ce transfert, le club londonien aurait accepté de disputer un match amical dans la Donbass Arena, quand Donetsk sera libéré de la Russie, a assuré Rinat Akhmetov. Le stade du Shakhtar, véritable bijou de technologie à sa construction, a été plusieurs fois détruit par des missiles ces dernières années, et sa reconstruction fait partie des objectifs symboliques de l’Ukraine pour l’après-guerre.