Othon : «Cela nous pendait au nez»

Le défenseur strasbourgeois est revenu sur la lourde défaite encaissée à Angers (3-0) vendredi dernier. «  Cette première défaite nous pendait au nez. Elle est due à un mélange de facteurs. A l'extérieur, on se cherche encore, on sait qu'on a des problèmes et on ne les a pas encore réglés. C'est peut-être lié à la peur de mal faire. Mais mieux vaut la prendre maintenant, parce que les prochains matchs seront très importants. Il ne faudra pas se louper. Là, on est vexés et ça va nous rebooster », estime Quentin Othon dans les colonnes des Dernières Nouvelles d’Alsace.