Matchs truqués : Six personnes risquent la mise en examen

Matchs truqués : Six personnes risquent la mise en examen

Photo Icon Sport

L’enquête se poursuit en ce qui concerne l’affaire des matchs arrangés en fin de saison dernière en Ligue 2, et il y a désormais six personnes qui vont être déférées devant la justice, a fait savoir ce jeudi midi Le Point. Serge Kasparian (actionnaire du Nîmes Olympique), Jean-Marc Conrad (président), Jean-François Fortin (président du SM Caen, notre photo) passeront ainsi devant le juge, tout comme Michel Moulin, Franck Toutoundjian et Kaddour Mokeddel, qui ont joué des rôles d’intermédiaires dans cette affaire. Ces six personnes pourraient, si le juge le décidait, être mis en examen pour corruption.