L2 : Caen au lieu de Toulouse, le rachat de club surprise de l'été ?

L2 : Caen au lieu de Toulouse, le rachat de club surprise de l'été ?

Photo Icon Sport

Pour les investisseurs qui en ont les moyens, c’est le moment d’acheter des clubs en France.

Plusieurs institutions du football français, déjà à la limite ces derniers temps, sont désormais dans le rouge. C’est pourquoi le groupe sino-américain qui avait par le passé racheté temporairement l’OGC Nice, s’active ces dernières semaines. Après avoir discuté avec Toulouse, sans succès pour le moment, cette société représentée par Gauthier Ganaye tourne désormais autour du SM Caen. Il faut dire que le club normand est en grande difficulté financière, avec des pertes supérieures à 10 ME, une masse salariale à dégraisser, et des querelles internes qui n’aident clairement pas Malherbe à envisager une remontée sportive en Ligue 1 dans l’immédiat.

Avec ses installations, son centre de formation performant et un soutien populaire important, le SM Caen a donc des atouts aux yeux des investisseurs, qui pourraient mettre 15 à 20 ME pour racheter le club, dettes comprises. Pour le moment, aucune offre n’a été effectuée, mais les actionnaires ont été contactés, histoire de confirmer concrètement cet intérêt. Si Toulouse comme Caen sont amenés à se retrouver en L2 la saison prochaine, le projet normand a l’avantage de coûter probablement moins cher, à l’heure où les négociations avec Olivier Sadran piétinent. Ancien président de Nice, Gauthier Ganaye prépare en tout cas son retour en France, et plus probablement en Ligue 2.