Winamax, sa blague obscène sur Mbappé lui coûte très cher !

Winamax, sa blague obscène sur Mbappé lui coûte très cher !

Icon Sport

Il y a quelques jours, Winamax a franchi la ligne rouge avec une blague totalement ratée sur la famille de Kylian Mbappé.

Le 29 mars, Kylian Mbappé a brillé avec l’Equipe de France contre l’Afrique du Sud (5-0). Etincelant, l’attaquant du PSG a inscrit deux buts et a éclaboussé le match de sa classe. L’occasion pour Winamax de sortir une vanne sur les réseaux sociaux avec la photo d’un homme noir, assimilé à Wilfrid Mbappé, le père de l’attaquant tricolore. Sur la photo, l’homme en question avait le pantalon baissé et célébrait une action dans un stade plein. Winamax y inscrivait la légende suivante : « Wilfrid Mbappé lors du but de son fils contre l'Afrique du Sud ». Plutôt discret habituellement sur les réseaux sociaux, Kylian Mbappé avait fendu l’armure sur Twitter en condamnant le tweet de Winamax. « Le danger des paris en ligne... ne plus avoir de limite. Respect svp » avait publié Kylian Mbappé, désespéré devant le tweet du site de paris en ligne.

Mercredi, le leader français du marché des paris sportifs a présenté ses excuses à la famille de Kylian Mbappé. L’affaire aurait pu s’arrêter là, mais ce n’est pas le cas. Et pour cause, L’Equipe dévoile dans son édition du jour que la LFP et la FFF souhaitent faire payer à Winamax le prix fort après cette polémique colossale. « Les plates excuses présentées mercredi par le leader français du marché des paris sportifs - contacté, il n'a pas souhaité faire de commentaire - font suite à une « mise en demeure » expédiée par lettre recommandée, le 8 avril, par la FFF et ses conseils aux responsables français de l'opérateur, comme l'a annoncé le site SportBusiness. Club » dévoile L’Equipe, qui explique que la Fédération Française de Football a exprimé sa stupéfaction quant au tweet du 29 mars. La 3F regrette surtout que Winamax ne respecte pas ses obligations contractuelles vis-à-vis de la Fédération Française de Football. Et pour cause, cahier des charges de ce contrat entre Winamax et la FFF, commun à tous les opérateurs, les oblige à respecter certaines « valeurs », comme l'éthique, le fair-play et la lutte contre le racisme.

La LFP s'attaque aussi à Mbappé

La Fédération Française de Football a ainsi directement menacé Winamax, qui doit aussi faire face à la Ligue de Football Professionnel. Toujours selon L’Equipe, la LFP est également dans la danse et souhaite aussi faire la misère à Winamax après cette affaire Mbappé. « la LFP a également fait parvenir une autre mise en demeure, ce jeudi, à Winamax, pour la rappeler à ses engagements et lui réclamer le paiement de pénalités, après une plainte liée à un clip parodique des Enfoirés. Interprétée par le collectif des « Sopronos » (sous pavillon Winamax) et intitulée « Kylian, reste », la chanson évoque notamment un « Championnat qui vaut que dalle » avec des « matches en bois ». Le morceau se termine par un appel graveleux à la star de 23 ans à rester en Ligue 1 » détaille L’Equipe, pour qui Winamax va donc devoir gérer des conflits avec la FFF mais également avec la LFP dans les prochaines semaines. En se trouant complètement sur une blague qualifiée de raciste au sujet de Kylian Mbappé et de sa famille, le site de paris sportifs a clairement fait le plus grosse erreur de son histoire. Et il en paie actuellement le prix cher.