TV : Zéro solidarité, Canal+ et BeIN défoncés

TV : Zéro solidarité, Canal+ et BeIN défoncés

Photo Icon Sport

Les difficultés financières des clubs français sont la conséquences directe de la crise mondiale de Coronavirus. Mais Canal+ comme BeIN Sports n'ont clairement pas aidé.

C’est l’annonce qui a fait basculer les clubs professionnels dans le rouge. Peu après l’interruption des matchs en raison de la crise sanitaire mondiale, Canal+ a annoncé la suspension de ses paiements des droits TV. L’explication de la chaine cryptée a été limpide : sans match à diffuser, aucune raison de payer pour un produit qui n’existe pas. Pour ne pas paraitre comme le dindon de la farce, BeIN Sports a emboité le pas, et ce sont plus de 100 ME qui sont passés sous le nez des clubs français début avril, les mettant très rapidement dans le rouge au niveau des finances. Agent français et ancien dirigeant notamment à l’OM, Jean-Pierre Bernès a pris la parole sur La Chaine L’Equipe pour dénoncer cette attitude qu’il juge déplorable, et vraiment pas solidaire en ces temps difficiles.

« Quand la première vague arrive, les deux partenaires principaux que sont BeIN et Canal disent : "On paye pas". Quand on est partenaire on est là dans les bons moments et aussi dans les mauvais moments. Je pense que tout le monde doit trouver raison gardée. Si les matches de la fin de saison, avec les enjeux qu'il va y avoir, se jouent à huis clos, les audiences vont être nettement supérieures que si les matches étaient joués avec du public. Il faut s'asseoir tous autour d'une table, quand on est partenaire on ne quitte pas le bateau en pleine mer », a prévenu Jean-Pierre Bernès, étonné de voir qu’un partenaire de longue date comme Canal+ a été le premier à lâcher le football français à la première difficulté.