TV : Pierre Ménès raciste ? Il crie au scandale

TV : Pierre Ménès raciste ? Il crie au scandale

Photo Canal+

Souvent critiqué concernant ses prises de position, Pierre Ménès a tenu à mettre les choses au point suite à différentes accusations de racisme durant le week-end. 

Pierre Ménès est un maître des réseaux sociaux, personne ne peut le contester, et le consultant de Canal+ sait depuis longtemps qu’il doit gérer de nombreux messages de gens qui ne sont pas d’accord avec lui. Parfois, certains l’insultent, le menacent, mais Pierre Ménès laisse filer. Cependant, quand on l’accuse d’être raciste, l’ancien journaliste de L’Equipe monte au créneau et hurle au scandale, estimant être seulement la cible facile d’une campagne honteuse. Mais même s’il s’étrangle face à ces attaques, Pierre Ménès n’a pas du tout l’intention de changer, et il prévient ceux qui n’ont de cesse de l’attaquer à tout bout de champ qu’ils n'auront pas le plaisir de le voir se taire.

Via une vidéo sur Instagram, Pierre Ménès a répondu à tout le monde. « J’en ai gros sur la patate. Car on m’a traité trois fois de raciste ce week-end. D’abord, j’ai chambré Tuchel avec un accent allemand. Donc c’est raciste ? On ne peut plus faire l’accent allemand, anglais, marseillais, belge, parisien/ Après, ça continue avec l’attaquant de l’Ajax, Lassina Traoré, qui a 19 ans. Il est costaud comme un buffle. Au CFC, pour rigoler, j’ai dit : ‘C’est 19 ans hors taxe’. Alors là, évidemment, le racisme anti-Noir est sorti (…) On ne peut plus faire des vannes sur les Noirs, car sinon, c’est forcément raciste. J’ai dit ça à ma femme, elle a beaucoup ri. Et puis, ça a continué quand je me suis inquiété du déplacement du PSG à Istanbul vu la déclaration d’Erdogan contre Macron. Et là, je suis islamophobe. C’est terrible. Les gens ne savent pas lire, je ne parle jamais d’Islam ou même de turcs. Toutes ces attaques à mon encontre sont tellement déplacées et ridicules. Je veux bien être clivant, je veux bien que les gens ne soient pas d’accord avec moi, mais que l’on me traite de raciste dès que je dis un truc (…) Sur Twitter, je reçois plein de mauvais messages, sur mes organes, sur mon livre, sur mon poids. Les gens se permettent de tout me dire. Et moi, dès que je dis un truc, tout le monde s’offusque comme des vierges effarouchées. Ça me casse les couilles. Les gens qui m’attaquent, vous me cassez les couilles ! Mais je vais continuer à dire ce que je pense, car je suis comme ça, et je serai comme ça jusqu’à ma mort », prévient Pierre Ménès, décidé à ne pas céder à ceux qui le critiquent.